Les différents types d’écrans interactifs

La technologie ne cesse de progresser. L’être humain en dépend, vu que la quantité d’invention prenne une place très influente dans la vie de tout un chacun. L’écran interactif fait partie de ces nouveautés. Il a vraiment été une grande révolution tant sur le plan professionnel que pédagogique.

Pour rappel, l’écran interactif ou TNI est un outil qui est maintenant connu de tous et qui offre de nombreuses fonctionnalités à ses utilisateurs. Il sert à priori dans la manipulation et l’annotation de documents et différents autres fichiers, dans la lecture de vidéo ou dans la diffusion d’images interactives pendant les réunions ou les formations. Ainsi, ce dispositif propose un bon niveau de réussite sur l’évolution de la productivité des entreprises et des établissements scolaires grâce à ses performances techniques adaptées à tous les usages.

monopad

Généralement, l’écran interactif doit se connecter à un ordinateur pour une manipulation optimale. Cette liaison peut s’effectuer de deux manières : avec ou sans fil. Pour la connexion filaire, l’installation d’un ordinateur doit être faite à un endroit approprié pour éviter un encombrement ou des aléas lors des présentations. Sinon, pour la connexion sans fil, la position de l’appareil par rapport au PC doit être prise en considération.

Le SMART Kapp iQ, exemple de paperboard numérique intégré

Avec l’évolution des écrans interactifs tactiles, certains devenus des dispositifs tout en un et ne nécessitent plus de connexion avec un ordinateur. Parmi ces écrans, nous avons SMART Kapp iQ, créé par SMART Technologies qui favorise la prise de notes partagée. Il s’agit d’une nouvelle version de paperboard numérique de la gamme SMART Kapp qui allie écran interactif 4K UHD et tableau blanc interactif. En plus, plus besoin d’ordinateur pour le mettre en marche.

La technologie OPS (Open Pluggable Specification)

La technologie OPS (Open Pluggable Specification) et/ou l’option « PC intégré » qui permettent à l’écran interactif d’être entièrement indépendants. Comme le constructeur Easypitch, il a recours à ces technologies pour offrir à ses solutions interactives une parfaite autonomie. Le PC est intégré derrière l’écran dans un lieu dédié, cette option assure un temps de mise en marche très rapide comme ce n’est pas le cas si l’on démarre l’ordinateur et l’écran interactif séparément. En outre, certains écrans interactifs disposent également de capacité « plug and play » qui assure un démarrage rapide.

L’écran interactif connecté ou l’EIC

La dernière catégorie est l’écran interactif connecté ou l’EIC. Celui-ci intègre un système collaboratif de haut niveau comme les échanges par visioconférence. Le MondoPad, la Surface Hub de Microsoft ou encore le SMART Room System se classent parmi ces appareils.

Pour éviter les gaspillages de temps et d’argent, les concepteurs d’écrans interactifs ont imaginé des dispositifs un peu à part pour aboutir aux besoins d’usagers particuliers comme les professionnels fréquemment en déplacement. Ainsi, ces écrans interactifs sont des écrans autonomes rapides et puissants, ne nécessitant pas d’ordinateur pour fonctionner. Ils permettent de gagner du temps et de réduire les délais au niveau des prises de décisions. Les systèmes intégrés et connectés promettent aux agents de terrain une productivité accrue, tout en soulageant les collaborateurs des contraintes liées aux déplacements.

Autres articles intéressants :

Comment choisir son écran interactif ?
Taille de l’écran
La technologie utilisée par l’écran interactif
Les affichages des écrans interactifs
Les logiciels associés aux écrans interactifs

Commenter ou poser une question à l'auteur de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>