2020 méritera probablement 20/20 si l’objectif du plan numérique qui est de connecter tous les établissements scolaires au « bon haut débit » est réalisé. Cet engagement permet à tous les établissements scolaires de bénéficier au moins de 8 Mbit/s et bien sûr bien plus dans la majorité des sites.

Cet accès généralisé au haut, voire très haut débit a été largement devancé par les fabricants de solutions interactives. En effet, tous ces matériels bénéficient désormais des applications en ligne et des capacités du Cloud. La classe de 2020 est et sera une classe connectée.

La tendance que nous avions indiquée en septembre 2019 confirme que 2020 verra l’écran interactif surpasser les anciennes technologies que sont les tableaux interactifs (TBI) et les vidéoprojecteurs interactifs. La plupart des fabricants ont déjà réorienté leur gamme vers les écrans, ce qui reflète le marché mondial. La France pour les mêmes raisons va suivre ce mouvement. En voici quelques-unes :

  1. L’offre de TBI est en diminution et l’offre des écrans interactifs est en forte hausse. Cet indice montre clairement la redistribution des technologies.

  2. Les écrans ont un coût de fonctionnement nettement plus bas que les solutions avec vidéoprojecteurs, ce qui fait que même économiquement, cette solution est la meilleure, malgré un coût d’achat encore un peu supérieur.


  3. Les écrans interactifs sont silencieux, contrairement aux vidéoprojecteurs dont la soufflerie peut devenir pénible à supporter.


  4. Les écrans interactifs offrent une meilleure qualité d’image. Non seulement la plupart des écrans sont 4K ou au moins HD, mais en plus, ils ont une luminosité et une netteté qui permet d’avoir une image parfaite, même dans une salle de classe lumineuse. Il n’est plus nécessaire de masquer la lumière du jour pour avoir une superbe image, ce qui permet aux élèves de travailler dans de meilleures conditions.


  5. La meilleure qualité d’affichage permet d’opter pour des tailles d’écrans un peu plus petites que pour les TBI, sans perte de confort pour les élèves, même placés loin de l’écran, à condition, bien sûr, de respecter les règles de base, comme de ne pas utiliser de taille de police de caractères inférieure à 24 points.


  6. Les écrans interactifs sont beaucoup plus simples à déplacer, car il suffit de les placer sur un support à roulettes, ce qui permet de faire évoluer l’organisation de la classe en fonction des besoins. Ces déplacements ne nécessitent pas de recalibrage. Ils sont aussi plus faciles à déplacer d’une salle à l’autre, mais rappelons que cette manipulation n’est pas préconisée si elle résulte d’une idée de mutualiser le matériel. Un TBI ne se partage pas plus que ne se partageait le tableau noir/vert/blanc des salles de classe.


  7. Les écrans interactifs sont facilement réglables en hauteur. Les solutions avec vidéoprojecteurs rendaient l’opération plus compliquée, car il fallait que le projecteur se déplace exactement comme le tableau. La plupart du temps, avec les solutions économiques qui ont été privilégiées en France, cette manipulation obligeait à refaire le calibrage après chaque changement de hauteur. Les écrans ne demandent aucune calibration, puisque le dispositif tactile est intégré à l’écran et donc rigoureusement solidaire.


  8. Les écrans ne souffrent d’aucune ombre portée ni de point chaud. L’image est parfaite et la personne qui manipule n’est plus gênée par ces inconvénients inhérents à la technologie avec vidéoprojecteur.

En 2020, avoir 20/20 sera d’avoir un écran interactif connecté aux élèves, qu’ils soient en classe, chez eux ou même sur le terrain. C’est ce que nous vous souhaitons pour 2020, avoir les meilleurs outils pour vous permettre d’exploiter au mieux vos talents pédagogiques.

Sur le même sujet :

Toujours dans le cadre de notre dossier sur l’usage des vidéos pédagogiques, nous avons sélectionné cette fois les vidéos sur la plateforme Youtube qui sont consacrées aux classes de CM1 et CM2. A noter que ces classes, qui sont désormais inclues dans le cycle 3 annoncent pour les élèves la fin de l’école primaire. L’usage des vidéos rejoint tout à fait le planning de ces deux classes qui mettent en avant le langage oral, la lecture et compréhension de l’écrit, l’écriture ainsi que la culture littéraire et artistique.

classroom-TBI

Apprendre par les vidéos éducatives, oui c’est possible au niveau du cycle 3

L’usage des TBI (tableaux blancs interactifs) offre aux enseignants une nouvelle façon de motiver les élèves à participer pendant les cours. Pour les élèves, c’est une source de motivation qui les encourage à prendre entièrement part aux cours, tant leur intérêt pour la nouvelle technologie, surtout la technologie tactile, est affuté. Cela ne signifie toutefois pas que les cours avec l’ancienne méthode où les enseignants parlent et les élèves écoutent n’existeront plus, mais avec le TBI, on encourage les élèves à participer plus. https://www.tableauxinteractifs.fr/ressources/ressources-videos-sur-les-tni-et-tbi/cm1-et-cm2-videos-educatives-youtube-cycle-3

Les études de langues étrangères s’affinent pendant le cycle 3. Initiés à cette matière pendant les deux années de cours élémentaires, les élèves doivent désormais avoir développés une certaine affinité avec une des langues étudiées. Les élèves doivent être capable de mener à bien de petits exercices pratiques prouvant l’acquisition de vocabulaires simples et des règles basiques de grammaire. Les enseignants pouvant utiliser les TBI en cours pour l’approfondissement des études de langues étrangères gagnent en flexibilité et en temps de pratique à l’oral. Plus de détails sur le sujet sur notre article sur les langues vivantes en CM1 et CM2 avec le concours des vidéos pédagogiques.

Beaucoup d’élèves redoutent les cours de mathématiques pour de multiples raisons. Au cours du cycle 3, cette problématique est encore plus prononcée car l’étude des nombres se complexifie. Une fois les bases acquises au début du cycle, les actions plus techniques comme l’usage des règles, voire, la conception d’un graphique entrent en jeu. Pour cette matière, les vidéos avec des explications illustrée apportent leur lot de révélations. Découvrez en détail nos sélections de vidéos destinées au cycle 3 pour l’apprentissage des mathématiques.

Pour les élèves du cycle 3, le cours d’histoire approfondit, comme le sous-entend l’appellation cycle de consolidation les grandes périodes de l’histoire, dont l’histoire de la France partant de l’antiquité jusqu’à notre ère. Pendant la CM1, les élèves survolent ces époques pour les approfondir un peu plus pendant la classe de CM2. Ce cours devra permettre aux élèves à la fin de ce cycle de disposer de repères spatiaux et temporels, qui leur permettent de comprendre certains évènements présents comme l’origine du 14 juillet par exemple. Quelle meilleure manière de raconter l’histoire que par des images ? Découvrez nos sélections de vidéos Youtube pour les cours d’histoire du cycle 3.

La géographie est également une matière qui peut profiter des capsules vidéo que les enseignants peuvent télécharger depuis la plateforme Youtube. Une des plus anciennes matières enseignées à l’école, la géographie a beaucoup évolué. Dorénavant, en lieu et place des approches exclusivement centrées sur la formation physique du sol, entrent aussi en compte la découverte de l’espace français à travers le territoire européen, ainsi que la géographie humaine. Nous avons ainsi pensé aux enseignants qui ont l’avantage de disposer d’un TBI dans leur salle de classe en sélectionnant les vidéos pour la matière géographie du cycle 3.

 

Sur le même sujet :

Les écrans interactifs ont révolutionné le milieu éducatif puisqu’ils sont venus apporter une dynamique et une plus-value à l’enseignement, ce qui les rend à présent indispensables !

En revanche, il y a plusieurs années en raison de leur coût, les écrans interactifs n’étaient pas accessibles pour tous, leur démocratisation par la suite sur le marché français fera augmenter la demande. En plus de vouloir équiper ses salles de primaires, collèges ou lycées, les chefs d’établissements aménagent même leurs salles de maternelle.

Pour en savoir plus sur les apports du tni en écoles primaires suivez ce lien.

Situé à Toulon, le collègue Notre-Dame des missions s’est également tourné vers la solution interactive la plus avantageuse tant sur le plan rapport qualité/ prix que sur le plan performance et efficacité et ont aménagé donc deux de leurs salles d’écran tactile interactif Easypitch 4K de 75 pouces.

Les avantages des écrans interactifs tactiles

Les écrans interactifs tactiles Easypitch ont remplacé les tableaux et les vidéoprojecteurs dans les salles de classes et de formations, grâce à leur technologie de haute définition et leur confort d’utilisation. Ces tablettes géantes, idéales en toutes circonstances, que ce soit en enseignement ou en entreprise, sont équipées d’un système d’exploitation Android embarqué, du multitouch qui permet de travailler à plusieurs, d’une qualité d’image inouïe avec une résolution allant jusqu’à 4K UHD, et d’une dalle solide tactile de 4mm d’épaisseur qui résiste dans le temps même en cas d’utilisation intensive.

En classe, les écrans Easypitch permettent d’interagir avec le contenu projeté sans avoir besoin d’accéder à un ordinateur, d’importer tous les fichiers (images, vidéos, textes) dont vous aurez besoin sans vous soucier des formats, enregistrer votre cours, travailler à plusieurs de manière simultanée sur l’écran et même évaluer les élèves.

En effet, l’écran interactif Easypitch a une très longue durée de vie de 55000 heures étant donné qu’il ne requiert pas de maintenance et moins d’entretien, à la différence des vidéoprojecteurs et des tableaux interactifs qui nécessitent de changer régulièrement les lampes et filtres des vidéoprojecteurs, sans compter qu’il faut les brancher à un ordinateur externe, ce qui vous restreint en terme de confort d’utilisation, puisque le plus souvent il suffit qu’il y ait une ombre pour que l’image projetée soit cachée ou encore le fait de devoir tout éteindre afin que la luminosité de la pièce ne vienne pas interférer celle de la projection.

Notons également que depuis la démocratisation des smartphones et des tablettes, pratiquement tous les élèves savent utiliser les écrans tactiles puisqu’ils leur sont familiers, ce qui facilite grandement la prise en main et le travail en équipe en classe.

Pour en savoir plus sur les apports du pédagogiques du TBI / TNI suivez ce lien.

Par ailleurs, depuis l’apparition des écrans interactifs, nous constatons une évolution particulièrement incroyable, après des débuts plutôt mitigés en raison de leur coût excessivement élevé, ils font à présent l’unanimité et détrônent les tableaux blancs interactifs ou encore les vidéoprojecteurs interactifs. Consultez cet article qui explique concrètement cette évolution et cette différence notable sur le long terme, du rapport qualité/prix d’un écran interactif : https://www.ludomag.com/2018/07/cout-de-lecran-interactif-vs-tableau-interactif-en-enseignement/

Utilisation des écrans interactifs par le collège Notre-Dame des missions

Les enseignants de l’école Notre-Dame des missions utilisent les deux écrans interactifs par roulement pour délivrer leur cours notamment de langues française et anglaise, de physique, de sciences, d’histoire-géographie ou encore de mathématiques comme l’illustre l’image de cette enseignante qui teste les outils géométriques sur le logiciel embarqué des écrans tactiles Easypitch, UBoardMate.

Une enseignante de mathématiques à l’école de Notre Dame des missions en train d’utiliser les outils de géométrie intégrés dans le logiciel Uboardmate
Une enseignante de mathématiques à l’école de Notre Dame des missions en train d’utiliser les outils de géométrie intégrés dans le logiciel Uboardmate

Une enseignante de Français  à l’école de Notre Dame des missions utilise le logiciel interactif d’annotation pour écrire
Une enseignante de Français à l’école de Notre Dame des missions utilise le logiciel interactif d’annotation pour écrire

UboardMate est un logiciel qui vous permet de remplacer de manière efficace un tableau blanc et bien plus, puisqu’il vous permet d’écrire de manière très fluide sur un surface de travail illimitée, de passer d’une page à une autre, vous pouvez utiliser des outils mathématiques, des formes lignes, un calendrier, un minuteur (durant un examen), capturer ou enregistrer sous forme de vidéo votre travail ou encore accéder à vous ressources et insérer des fichiers sous n’importe quel type de format.

Comme vous pouvez le voir sur cette vidéo :

Pour finir, l’avantage que soulignent le plus souvent tous les enseignants comme c’est le cas avec les professeurs de l’école Notre-Dame des missions c’est l’interopérabilité de Google Drive et du logiciel UBoardMate embarqué sur les écrans Easypitch, qui vous permet après avoir téléchargé le fichier que vous souhaitez, de l’importer, travailler dessus et le modifier à travers ce logiciel d’annotation.

A propos :

Notre-Dame des missions est située au-dessus de la ville de Toulon et existe depuis 1931 sur la Paroisse de l’Immaculée Conception de la Loubière et accueille plus de 750 élèves, entourés de 48 professeurs et de 31 personnels qui veillent à ce que les enfants soient épanouies et acquière un bon niveau de connaissance et des valeurs humaines.

De plus, cet établissement est tourné depuis toujours vers l’accueil des enfants en difficultés, et a mis en place depuis septembre 2009 une Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire (ULIS) pour les enfants dyslexiques du primaire et depuis 2011 une seconde ULIS pour les élèves du collège. Ils ont pour mission d’encadrer de manière personnalisée ces enfants aux besoins éducatifs particuliers, ayant des troubles spécifiques du langage oral et écrit.

Ils ont formé une classe pour les élèves du primaire capable de soutenir 12 enfants de 8 à 12 ans maximum. Pour ce qui est de celle du collège, ils acceptent jusqu’à 10 élèves allant de 12 à 16 ans.

Par ailleurs, les projets de scolarisation sont proposés par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH).

Ce projet permet aux élèves de recevoir un soutien supplémentaire et spécifique afin de leur faciliter l’apprentissage ainsi que leur parcours scolaire.

Sur le même sujet

Avec à la diminution du coût des tablettes et à la faveur de l’amélioration équipements internet des foyers, les jeunes passent beaucoup de temps à regarder des vidéos. Peut-on espérer qu’ils regardent de temps en temps autre chose que leurs chanteurs et youtubeurs préférés ? D’un autre côté les professeurs ont des équipements numériques de meilleure qualité (TBI et écrans interactifs), et le raccordement au réseau internet des écoles s’améliore. Les professeurs peuvent diffuser des vidéos dans de bonnes conditions de son et d’image. Bonne nouvelle, ils peuvent s’appuyer sur ce média si prisé par leurs élèves.. L’équipe rédactionnelle s’est attelée sérieusement au sujet.

Opportunités et menaces de l’usage des videos

On demande par exemple à une classe de cinquième de lire « les fourberies de Scapin ». Bien entendu une bonne partie des élèves ne va pas le lire, le phénomène n’est pas nouveau. Ce qu’il y a de nouveau par contre, c’est qu’une partie des élèves va écouter le texte en vidéo…. Enfin une partie des élèves va avoir une approche hybride … entre lecture du livret et écoute des vidéos…

 

  • Ce n’est pas forcément sous le contrôle du professeur.. Posons la question, dans ce cas,l’existencede youtube est-elle bénéfique pour les élèves ?
    En regardant la bouteille à moitié pleine, écouter les vidéos est plus facile, plus ludique, que la lecture du livret…Certains élèvesvont écouter les vidéos, alors que de toutes façon ils n’auraient pas lu le livret…
  • En regardant la bouteille à moitié vide, écouter les vidéos éloigne l’élève du texte, alors que le texte qui reste le support de référence.. D’autre part certains élèves peuvent sélectionner une version partielle ou dévoyée du texte sur YouTube …Une nouvelle source de problèmes.
Face à cette situation, le professeur peut faire un travail de curation, et prendre quelques minutes en classe pour montrer une version de qualité des « fourberies de Scapin », comme par exemple :

 


En faisant ainsi, il évite que certains élève tombent dans les pièges de YouTube..

Le dossier sur les vidéos pédagogiques sur tableauxinteractifs.fr

Nous avons écrit une vingtaine d’articles sur les ressources videos, ils répondent au différentes questions : qui, quand, quoi ou et comment ? Nous étayons les questions des avantages de la diffusion des videos, https://www.tableauxinteractifs.fr/ressources/ressources-videos-sur-les-tni-et-tbi/chaines-youtube-enseignement

Pour les professeurs en classe https://www.tableauxinteractifs.fr/ressources/ressources-videos-sur-les-tni-et-tbi/chaines-youtube-enseignement/supports-numeriques-pour-chaines-educatives-youtube, pour les élèves dans le cadre des révisions, les deux risques de diffusion des vidéos en classe sont :

  • La panne de réseau au moment de la diffusion des capsules
  • Les publicités qui peuvent s’afficher de façon intempestive : une source de perturbation pour les élèves.

Nous avons décrit une solution pour contourner ces problèmes dans cet article : https://www.tableauxinteractifs.fr/ressources/ressources-videos-sur-les-tni-et-tbi/convertir-les-videos-youtube-pour-enrichir-les-cours

Ce que l’on ne peut éviter il faut l’embrasser..

Les vidéos offrent un moyen ludique et captivant de découverte du monde, et des chaines de vidéos pédagogiques mettent à la disposition de tous des capsules ludiques de grande qualité.. On aurait bien tort de s’en priver..

Le TBI utilisé en cours

Mais cette manne de capsules n’est pas du « tout cuit », elle vient avec son lot de pièges. Il faut du temps pour trouver les contenus adéquats et articuler ces vidéos avec les supports de cours et programmes en place.Pour chaque niveau et matière, l’équipe de tableauxinteractifs.fr a fait une partie de ce travail de curation, comme par exemple cette sélection de chaine pour le CP :
https://www.tableauxinteractifs.fr/ressources/ressources-videos-sur-les-tni-et-tbi/comparatifs-des-chaines-pedagogiques-youtube-niveau-primaire-cp