Les écrans interactifs ont révolutionné le milieu éducatif puisqu’ils sont venus apporter une dynamique et une plus-value à l’enseignement, ce qui les rend à présent indispensables !

En revanche, il y a plusieurs années en raison de leur coût, les écrans interactifs n’étaient pas accessibles pour tous, leur démocratisation par la suite sur le marché français fera augmenter la demande. En plus de vouloir équiper ses salles de primaires, collèges ou lycées, les chefs d’établissements aménagent même leurs salles de maternelle.

Pour en savoir plus sur les apports du tni en écoles primaires suivez ce lien.

Situé à Toulon, le collègue Notre-Dame des missions s’est également tourné vers la solution interactive la plus avantageuse tant sur le plan rapport qualité/ prix que sur le plan performance et efficacité et ont aménagé donc deux de leurs salles d’écran tactile interactif Easypitch 4K de 75 pouces.

Les avantages des écrans interactifs tactiles

Les écrans interactifs tactiles Easypitch ont remplacé les tableaux et les vidéoprojecteurs dans les salles de classes et de formations, grâce à leur technologie de haute définition et leur confort d’utilisation. Ces tablettes géantes, idéales en toutes circonstances, que ce soit en enseignement ou en entreprise, sont équipées d’un système d’exploitation Android embarqué, du multitouch qui permet de travailler à plusieurs, d’une qualité d’image inouïe avec une résolution allant jusqu’à 4K UHD, et d’une dalle solide tactile de 4mm d’épaisseur qui résiste dans le temps même en cas d’utilisation intensive.

En classe, les écrans Easypitch permettent d’interagir avec le contenu projeté sans avoir besoin d’accéder à un ordinateur, d’importer tous les fichiers (images, vidéos, textes) dont vous aurez besoin sans vous soucier des formats, enregistrer votre cours, travailler à plusieurs de manière simultanée sur l’écran et même évaluer les élèves.

En effet, l’écran interactif Easypitch a une très longue durée de vie de 55000 heures étant donné qu’il ne requiert pas de maintenance et moins d’entretien, à la différence des vidéoprojecteurs et des tableaux interactifs qui nécessitent de changer régulièrement les lampes et filtres des vidéoprojecteurs, sans compter qu’il faut les brancher à un ordinateur externe, ce qui vous restreint en terme de confort d’utilisation, puisque le plus souvent il suffit qu’il y ait une ombre pour que l’image projetée soit cachée ou encore le fait de devoir tout éteindre afin que la luminosité de la pièce ne vienne pas interférer celle de la projection.

Notons également que depuis la démocratisation des smartphones et des tablettes, pratiquement tous les élèves savent utiliser les écrans tactiles puisqu’ils leur sont familiers, ce qui facilite grandement la prise en main et le travail en équipe en classe.

Pour en savoir plus sur les apports du pédagogiques du TBI / TNI suivez ce lien.

Par ailleurs, depuis l’apparition des écrans interactifs, nous constatons une évolution particulièrement incroyable, après des débuts plutôt mitigés en raison de leur coût excessivement élevé, ils font à présent l’unanimité et détrônent les tableaux blancs interactifs ou encore les vidéoprojecteurs interactifs. Consultez cet article qui explique concrètement cette évolution et cette différence notable sur le long terme, du rapport qualité/prix d’un écran interactif : https://www.ludomag.com/2018/07/cout-de-lecran-interactif-vs-tableau-interactif-en-enseignement/

Utilisation des écrans interactifs par le collège Notre-Dame des missions

Les enseignants de l’école Notre-Dame des missions utilisent les deux écrans interactifs par roulement pour délivrer leur cours notamment de langues française et anglaise, de physique, de sciences, d’histoire-géographie ou encore de mathématiques comme l’illustre l’image de cette enseignante qui teste les outils géométriques sur le logiciel embarqué des écrans tactiles Easypitch, UBoardMate.

Une enseignante de mathématiques à l’école de Notre Dame des missions en train d’utiliser les outils de géométrie intégrés dans le logiciel Uboardmate
Une enseignante de mathématiques à l’école de Notre Dame des missions en train d’utiliser les outils de géométrie intégrés dans le logiciel Uboardmate
Une enseignante de Français  à l’école de Notre Dame des missions utilise le logiciel interactif d’annotation pour écrire
Une enseignante de Français à l’école de Notre Dame des missions utilise le logiciel interactif d’annotation pour écrire

UboardMate est un logiciel qui vous permet de remplacer de manière efficace un tableau blanc et bien plus, puisqu’il vous permet d’écrire de manière très fluide sur un surface de travail illimitée, de passer d’une page à une autre, vous pouvez utiliser des outils mathématiques, des formes lignes, un calendrier, un minuteur (durant un examen), capturer ou enregistrer sous forme de vidéo votre travail ou encore accéder à vous ressources et insérer des fichiers sous n’importe quel type de format.

Comme vous pouvez le voir sur cette vidéo :

Pour finir, l’avantage que soulignent le plus souvent tous les enseignants comme c’est le cas avec les professeurs de l’école Notre-Dame des missions c’est l’interopérabilité de Google Drive et du logiciel UBoardMate embarqué sur les écrans Easypitch, qui vous permet après avoir téléchargé le fichier que vous souhaitez, de l’importer, travailler dessus et le modifier à travers ce logiciel d’annotation.

A propos :

Notre-Dame des missions est située au-dessus de la ville de Toulon et existe depuis 1931 sur la Paroisse de l’Immaculée Conception de la Loubière et accueille plus de 750 élèves, entourés de 48 professeurs et de 31 personnels qui veillent à ce que les enfants soient épanouies et acquière un bon niveau de connaissance et des valeurs humaines.

De plus, cet établissement est tourné depuis toujours vers l’accueil des enfants en difficultés, et a mis en place depuis septembre 2009 une Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire (ULIS) pour les enfants dyslexiques du primaire et depuis 2011 une seconde ULIS pour les élèves du collège. Ils ont pour mission d’encadrer de manière personnalisée ces enfants aux besoins éducatifs particuliers, ayant des troubles spécifiques du langage oral et écrit.

Ils ont formé une classe pour les élèves du primaire capable de soutenir 12 enfants de 8 à 12 ans maximum. Pour ce qui est de celle du collège, ils acceptent jusqu’à 10 élèves allant de 12 à 16 ans.

Par ailleurs, les projets de scolarisation sont proposés par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH).

Ce projet permet aux élèves de recevoir un soutien supplémentaire et spécifique afin de leur faciliter l’apprentissage ainsi que leur parcours scolaire.

Sur le même sujet

Avec à la diminution du coût des tablettes et à la faveur de l’amélioration équipements internet des foyers, les jeunes passent beaucoup de temps à regarder des vidéos. Peut-on espérer qu’ils regardent de temps en temps autre chose que leurs chanteurs et youtubeurs préférés ? D’un autre côté les professeurs ont des équipements numériques de meilleure qualité (TBI et écrans interactifs), et le raccordement au réseau internet des écoles s’améliore. Les professeurs peuvent diffuser des vidéos dans de bonnes conditions de son et d’image. Bonne nouvelle, ils peuvent s’appuyer sur ce média si prisé par leurs élèves.. L’équipe rédactionnelle s’est attelée sérieusement au sujet.

Opportunités et menaces de l’usage des videos

On demande par exemple à une classe de cinquième de lire « les fourberies de Scapin ». Bien entendu une bonne partie des élèves ne va pas le lire, le phénomène n’est pas nouveau. Ce qu’il y a de nouveau par contre, c’est qu’une partie des élèves va écouter le texte en vidéo…. Enfin une partie des élèves va avoir une approche hybride … entre lecture du livret et écoute des vidéos…

 

  • Ce n’est pas forcément sous le contrôle du professeur.. Posons la question, dans ce cas,l’existencede youtube est-elle bénéfique pour les élèves ?
    En regardant la bouteille à moitié pleine, écouter les vidéos est plus facile, plus ludique, que la lecture du livret…Certains élèvesvont écouter les vidéos, alors que de toutes façon ils n’auraient pas lu le livret…
  • En regardant la bouteille à moitié vide, écouter les vidéos éloigne l’élève du texte, alors que le texte qui reste le support de référence.. D’autre part certains élèves peuvent sélectionner une version partielle ou dévoyée du texte sur YouTube …Une nouvelle source de problèmes.
Face à cette situation, le professeur peut faire un travail de curation, et prendre quelques minutes en classe pour montrer une version de qualité des « fourberies de Scapin », comme par exemple :

 


En faisant ainsi, il évite que certains élève tombent dans les pièges de YouTube..

Le dossier sur les vidéos pédagogiques sur tableauxinteractifs.fr

Nous avons écrit une vingtaine d’articles sur les ressources videos, ils répondent au différentes questions : qui, quand, quoi ou et comment ? Nous étayons les questions des avantages de la diffusion des videos, http://www.tableauxinteractifs.fr/ressources/ressources-videos-sur-les-tni-et-tbi/chaines-youtube-enseignement

Pour les professeurs en classe http://www.tableauxinteractifs.fr/ressources/ressources-videos-sur-les-tni-et-tbi/chaines-youtube-enseignement/supports-numeriques-pour-chaines-educatives-youtube, pour les élèves dans le cadre des révisions, les deux risques de diffusion des vidéos en classe sont :

  • La panne de réseau au moment de la diffusion des capsules
  • Les publicités qui peuvent s’afficher de façon intempestive : une source de perturbation pour les élèves.

Nous avons décrit une solution pour contourner ces problèmes dans cet article : http://www.tableauxinteractifs.fr/ressources/ressources-videos-sur-les-tni-et-tbi/convertir-les-videos-youtube-pour-enrichir-les-cours

Ce que l’on ne peut éviter il faut l’embrasser..

Les vidéos offrent un moyen ludique et captivant de découverte du monde, et des chaines de vidéos pédagogiques mettent à la disposition de tous des capsules ludiques de grande qualité.. On aurait bien tort de s’en priver..

Le TBI utilisé en cours

Mais cette manne de capsules n’est pas du « tout cuit », elle vient avec son lot de pièges. Il faut du temps pour trouver les contenus adéquats et articuler ces vidéos avec les supports de cours et programmes en place.Pour chaque niveau et matière, l’équipe de tableauxinteractifs.fr a fait une partie de ce travail de curation, comme par exemple cette sélection de chaine pour le CP :
http://www.tableauxinteractifs.fr/ressources/ressources-videos-sur-les-tni-et-tbi/comparatifs-des-chaines-pedagogiques-youtube-niveau-primaire-cp

Après notre première sélection de chaînes et de vidéos pédagogiques pour la classe de CP, nous avons mis en œuvre de nouvelles recherches qui concernent cette fois les classes du cours élémentaire première et deuxième année. Définis comme continuité du cycle d’apprentissage des fondamentaux, il est important que les élèves y bénéficient des meilleurs outils pour les aider à mieux assimiler les cours. Les vidéos pédagogiques sont de nouveaux outils technologiques désormais autorisés par les autorités de l’Education Nationale afin de rendre les cours plus vivants. Elles ont l’avantage de stimuler les sens des jeunes élèves grâce aux sons et associations d’animations et de mots. Sur la plateforme Youtube, nous avons entrepris l’exploration de plusieurs chaînes, qui nous le pensons sont assez riches et détaillées pour fournir des informations utiles à l’amélioration du déroulement des cours. Cours avec vidéo

Les vidéos en classe comme nouvel outil de transmission du savoir

Aujourd’hui, les enseignants qui ont l’avantage de disposer d’un TBI ou d’un écran interactif dans leur salle de classe peuvent s’appuyer sur ces nouvelles technologies audiovisuelles pour faire profiter la classe de vidéos pour l’éducation. Ces écrans sont très bien adaptés au visionnage des vidéos pédagogiques qui sont des outils innovants pour faire les leçons. Recourir aux vidéos permet à l’enseignant de diversifier et animer le contenu des cours et alterner quand cela s’avère opportun avec l’utilisation des applications android pour les classes de CE1 et CE2.

La matière « Questionner le monde » est une de celles qu’on retrouve dans les classes de CE1 et CE2. Il permet aux enfants d’approfondir les concepts de temps et d’espaces. Ainsi, les élèves se familiarisent avec les notions avant, pendant et après en plus d’être capable à l’issue de ce cursus de localiser un point sur la carte du monde. C’est ce que nous détaillons dans notre article sur la découverte du monde au programme CE1 et CE2 sur les chaînes Youtube.

Le cours élémentaire sera pour les enfants une étape importante car l’apprentissage prendre le dessus sur la simple curiosité enfantine. Les autorités de l’éducation nationale ont intégré la matière éducation civique et morale en CE1 et CE2 pour la simple raison que former un bon citoyen commence dès son plus jeune âge. Il était donc évident que nous intégrions une sélection des vidéos pédagogiques sur le savoir vivre dans notre dossier sur les fondamentaux en CE1 et CE2. Nous soulignerons l’inclusion des concepts de vie en société, du renforcement de la raison critique ainsi que l’engagement collectif qui inculque le sens de la responsabilité.


L’apprentissage du Français reste un défi de taille pour les jeunes élèves. Nous avons ainsi sélectionné quelques chaînes qui rendront plus abordable l’assimilation des six grands axes qui forment cette matière charnière. Les enseignants pourront profiter de ces ressources diversifiées de chaine youtube consacré au Français pour CE1 et CE2 selon le niveau d’avancement de ses cours. Les vidéos que nous avons sélectionnées pour cette matière comprennent des orientations vers la grammaire, mais aussi l’écriture et la lecture à haute voix qui guidera l’élèves pour la familiarisation avec l’expression orale.

Notre sélection aurait été incomplète sans les vidéos sur les mathématiques. En effet, il s’agit d’une matière les plus difficiles à prendre en main. Avec les sélections de capsules vidéos consacrées à la compréhension des mathématiques pour les élèves de CE1 et CE2, les élèves profiteront des leçons qui les aideront dans la compréhension des nouvelles notions de grandeur et de forme. Les leçons dans les vidéos ont l’avantage d’être présentés sous une forme ludique, adapté à la capacité d’assimilation des plus jeunes. En continuité de la découverte du monde vu dans les classes antérieures, la matière Histoire et Géographie est présentée aux élèves comme une matière plus complète.

Pendant ces cours, ils seront familiarisés avec les grandes périodes de l’évolution humaine ou encore les grandes découvertes de la Renaissance en passant par les périodes de la préhistoire, de l’antiquité et des temps modernes. Avec notre sélection de vidéos présentant les différentes périodes de l’histoire, et les vidéos consacrées à la géographie, les enseignants pourront profiter avec les élèves d’un moyen ludique de partage et d’apprentissage.

Le festival annuel I/O de Google a été l’occasion pour la firme de Montain View de dévoiler le logiciel de réalité virtuelle pour la classe nommé « Tour Creator » pour la création et le partage d’expériences.L’image qu’on se fait d’une salle de classe du futur nous renvoie à des images de films futuristes dans lesquelles les élèves sont tous affublés d’un casque de réalité virtuelle et dont les cours sont dispensés par des professeurs holographiques. Les grandes entreprises mettent d’ores et déjà l’accent sur la sortie de produits qui intègrent la réalité virtuelle et augmentée, poussant ainsi la jeune génération vers cette vision futuriste de la salle de classe.salle-de-classe-futurElles sont d’autant plus motivées à poursuivre, connaissant bien le domaine de la conception du matériel. On ne s’attardera pas encore sur les professeurs holographiques pour deux raisons : aucun projet sérieux n’est encore acté dessus et les interactions virtuelles avec des personnalités programmées à l’aide d’algorithmes ne peuvent remplacer les interactions humaines pures que l’expérience en classe favorise naturellement.

La meilleure manière d’apprendre sera toujours l’engagement direct avec nos pairs et en interagissant avec de grands éducateurs. Les grandes écoles auront toutefois à repenser et le contenu de l’enseignement et la manière d’enseigner. Utilisée correctement, la technologie peut et devrait jouer un rôle important dans l’amélioration de l’expérience d’apprentissage des élèves.

L’apprentissage deviendra plus interactif

Parler d’apprentissage interactif n’implique pas forcément une pédagogie régie par la réalité virtuelle ou augmentée. Cela signifie créer plus de points de contacts entre les élèves et le matériel didactique, d’autant plus que les enseignants cherchent depuis des décennies des moyens concrets de rendre l’expérience en classe plus dynamique. On pense notamment au concept de classe inversée ainsi qu’à l’encouragement de la collaboration entre pairs et le travail de groupe. Grâce à l’intégration des multimédias de base – comme les vidéos et les évaluations en ligne ou les jeux-questionnaires – dans le matériel de classe, les enseignants peuvent créer une expérience éducative personnalisée et dynamique pour chaque étudiant sans devoir intégrer du matériel coûteux et rapidement désuet. La salle de classe peut être un espace véritablement interactif, peu importe le sujet ou la taille de la classe, une fois qu’on sera en mesure de répondre adéquatement aux habitudes et aux besoins numériques des élèves.

Apprendre à refléter la vie des élèves à l’extérieur de la salle de classe

La génération d’aujourd’hui est née dans un monde digital caractérisé par un flux sans fin d’informations numériques, alors qu’en classe, on commence seulement à exploiter les possibilités. Dans les salles de classe, les enseignants adoptent de plus en plus la technologie, encouragés par leurs approches novatrices. Avec des outils technologiques comme les écrans interactifs et les différentes fonctionnalités dont ils sont équipés, les étudiants peuvent participer activement, ouvertement ou anonymement, en fonction de leur niveau de confort, sans se sentir poussés à s’exprimer directement.

Les enseignants ne pourront jamais être remplacés définitivement par les outils d’intelligence artificielle, bien qu’ils peuvent être d’une aide très appréciable. En effet, comme ils peuvent prendre en charge les tâches non prioritaires, les enseignants peuvent mettre à profit leur temps pour s’engager directement auprès des élèves pour se concentrer sur des activités plus sérieuses.

L’apprentissage deviendra une activité permanente

Tout au long de leurs études, les jeunes sont sensibilisés et préparés à entrer très tôt sur le marché du travail, en vue d’un sérieux retour sur investissement. Il faut cependant considérer le fait qu’une grande majorité des emplois qui existeront en 2030 n’existent pas encore à ce jour. Il sera essentiel de continuer à s’assurer que les étudiants acquièrent des compétences pratiques, adaptables et transférables. En résumé, qu’ils apprennent à apprendre de la bonne manière.

Tous les étudiants diplômés auront encore à renforcer plusieurs fois leurs capacités et compétences professionnelles au cours de leur carrière. Dans ce sens, il est important qu’à l’université, ils acquièrent les compétences techniques nécessaires en plus de la pensée critique afin de s’adapter à une main d’œuvre en constante évolution.

En fin de compte, les produits de hautes technologies n’aident pas vraiment les élèves à résoudre leurs problèmes les plus fondamentaux. Avec la valeur de leurs investissements pour les études, ils doivent s’assurer d’obtenir une valeur pratique et acquérir des compétences qui continueront à leur être utiles tout au long de leur vie et de leur carrière. Les applications pratiques de la technologie sont un pas dans la bonne direction – les appareils « futuristes » en classe sont, à ce stade, des solutions à la recherche d’un problème.