Cette année, le salon de l’informatique pour la  pédagogique  et les technologies de la communication (les TICE) s’est tenu à Londres, du 23 au 26 janvier 2019. L’évènement a regroupé près de 34000 participants venus du monde entier, plus de 800 entreprises leaders et une centaine de start-up Edtech.

Voici  les principales tendances et dispositifs à surveiller pour les années à venir.

Ordinateurs portables AMD

ordinateur amd

Première révélation, les ordinateurs portables qui embarquent des processeurs mobiles AMD. Parmi les nombreux fabricants, on retrouve HP et Acer, en collaboration avec AMD. Ils se sont démarqués avec le lancement du tout nouveau Chromebook équipé de système AMD.

Cette alliance a donné naissance à un ordinateur portable totalement revisité, taillé exclusivement pour l’éducation. Chromebook est doté des APU AMD série A, de la 7ème génération, avec système graphique Radeon.

Ce type d’ordinateur sera introduit dans les salles de classe dans le but de pallier les lacunes actuelles dans la fourniture de cartes microprocesseurs Intel d’entrée de gamme.

Tablette détachable : Pixel Slate de Google


La tablette Pixel Slate de Google, fraîchement sortie en octobre 2018 pour séduire les utilisateurs de l’iPad, a également été exposée à Londres.

Il s’agit de l’une des premières tablettes sous Chrome OS de 12,3 pouces. C’est une surface de navigation qui offre des applications exceptionnelles permettant de devenir une véritable ardoise d’apprentissage et de divertissement. Son système d’exploitation est léger mais puissant, avec prise en charge des applications Android et Linux.

Pixel Slate démontre que Chrome OS peut jouer le double rôle de système d’exploitation pour tablette ; tout aussi bien que d’espace de travail type PC.

Réalité augmentée


Apple et Google ont réitéré leur volonté d’introduire la réalité augmentée dans le secteur de l’éducation. Apple accompagne surtout le lancement de la réalité augmentée avec son tout nouvel iPad et son ARKit. Tandis que Google rattrape Apple avec sa nouvelle vague de Chromebook et son kit de développement ARCore.

Pourquoi cet engouement ? Simplement parce que la réalité augmentée pourrait bien être l’étincelle de la prochaine révolution applicative, le point de départ de nouveaux usages et de nouveaux périphériques d’ici quelques longues années. Dans tous les cas, le changement du marché vers cette nouvelle tendance représente un défi pour ces différents acteurs.

Ecrans tactiles interactifs


Comme chaque année, les grandes marques d’écran interactif ont également été présentes au salon BETT. On connaît déjà comment un écran interactif peut favoriser un environnement d’apprentissage efficace. Pas de changement notable par rapport aux applications et logiciels utilisés sur les écrans interactifs mais il pourrait y avoir une nouveauté au niveau de la technologie de détection, avec la technologie in-touch ou in-glass.

Ce changement pourrait permettre une plus grande précision dans la performance tactile de l’écran interactif et permettra également d’obtenir une qualité d’image supérieure.

Sécurité des données

nuage

La protection de l’identité et des données personnelles est au cœur des enjeux de tous les fabricants d’appareils numériques connectés. Les questions sur la confidentialité des données sur les étudiants, la sécurité des données et le RGPD étaient sur toutes les lèvres au salon BETT 2019.

En effet, les préoccupations sur la protection de la vie privée des élèves s’intensifient car le nombre de données saisies et conservées continue d’augmenter comme le nombre de plates-formes interopérables augmente.

À cela s’ajoute le sentiment d’incertitude qui règne au sein de nombreuses écoles. Les étudiants, les parents d’élèves et les enseignants, tous sont soucieux de la manière dont les données sont réellement traitées et si cette opération est bien conforme à la loi.

Intégration entre les plateformes

A l’instar de la sécurité des données, le transfert de données et l’interopérabilité entre les plateformes utilisées dans les écoles constituent aussi une question de plus en plus importante.

On s’attend alors à ce que les grands fournisseurs d’outils de productivité tels que Microsoft et Google annoncent des partenariats pour améliorer et renforcer la sécurité pendant l’intégration des données en classe.

Solutions d’enseignement personnalisées

Le BETT 2019 été également l’occasion pour des jeunes entreprises et fournisseurs de démontrer la capacité de leurs solutions d’apprentissage personnalisées.

Cependant, compte tenu des obstacles liés à la protection des données personnelles et à la sécurité des données, il faudrait encore des années avant que cette solution d’apprentissage personnalisée soit totalement aboutie et opérationnelle dans les établissements scolaires.

Sur le même sujet

A Wattrelos, proche de Roubaix, Decathlon a implémenté une usine pilote dont l’objectif est de mettre en œuvre de nouveaux procédés de fabrication de chaussures et de bottes, notamment le procédé de fabrication de chaussure à semelle injectée.

L’usine intervient également sur les outils de production, elle a mis en place de nouvelles mesures en intégrant l’écran interactif Easypitch, afin d’optimiser leurs procédés de fabrication en termes de gestion de temps de fabrication ainsi que la qualité de produit.

Decathlon, des processus de fabrication sur mesure

L’usine pilote n’est pas une usine comme les autres, c’est un atelier de méthodes où les opérateurs y sont peu nombreux (une vingtaine de personnes). C’est ici que sont conçus les produits, on y produit par petites séries qui avoisinent quelques centaines de paires dans un souci permanent de qualité.

En effet l’objectif de cette usine est de produire … de l’information sur des petites séries de fabrication. Tout est mesuré, les contrôles de qualités se font à toutes les étapes de fabrication où le temps est géré minutieusement.

En fonction des remontées de demandes formulées par les usines, un programme d’amélioration des processus de fabrication est défini. Optimiser le temps du cycle de production, augmenter le taux de produit conforme, maximiser le taux d’emploi des équipements, tels sont des exemples d’objectif de cette usine pilote.

Optimisation des chaines de production sur écran interactif Easypitch

Chaque jour en moyenne, une petite dizaine de cycles par chaîne sont prévus. Les programmes des deux chaînes de production sont présentés sur l’écran interactif Easypitch.
Deux listes présentent les modèles, tailles de pieds et quantités prévues, un curseur indique le lot de production en cours.

Le temps de passage des produits à certaines étapes est mesuré en temps réel grâce à des tablettes de 10 pouces qui identifient automatiquement les flux de produits.

Les informations sont agrégées dans la base de données, elles sont compilées et des indicateurs de suivi sont calculés.

Les indicateurs de suivi sont remontés en direct de la base de données à l’écran interactif. En passant, rappelons-nous des avantages cachés de l’écran interactif, la solution tout en un pour les entreprises.

En sélectionnant un indicateur, les données brutes sont affichées permettant aux opérateurs d’analyser le détail de ce qui s’est produit pendant l’étape envisagée.

« Il est très important de bien concevoir la base de données » explique monsieur Breton qui a conçu tout le système de remontée d’information.

Il ajoute « Nous nous sommes appuyés sur AppSheet pour tout ce qui est des applications utilisées par les tablettes et l’écran interactif. AppSheet est un système qui réduit au maximum le codage des accès aux informations. Et sur le noyau Android inclus dans l’écran Easypitch advance se comporte comme les tablettes, ce qui nous facilite les choses.

Grâce à google play, en quelques clics nous avons installé l’application AppSheet sur le noyau Android de l’écran interactif, à l’allumage de l’écran le matin, l’utilitaire autostart lance l’application AppSheet qui affiche par défaut l’écran principal. L’écran interactif, véritable outil de collaboration, est pendant toute la journée à disposition des opérateurs pour consultation des informations collectées et calculées ».

Sur le même sujet

actu tbi
1 La page d’accueil du site tableaux interactifs.fr en 2007.

Il y a 15 ans naissait le site tableauxinteractifs.fr. Comme sous partie d’un autre domaine au début, mais devant son succès, il devient rapidement un site autonome.
Le pari initial était que les tableaux interactifs allaient, en France aussi, devenir un élément essentiel de la pédagogie en classe.

Le BETT, plus grand salon des nouvelles technologies pour l’éducation dans le monde vient de se terminer.

salon bett
2 Le salon BETT de Londres. Vue partielle d’un des deux grands halls du BETT en 2009.

La visite des grands salons comme EducaTice pour la France montre l’intérêt des enseignants et chefs d’établissements qui représentent 63 % des visiteurs. Le reste du public est constitué par les financeurs et responsables informatiques.

Le domaine qui nous concerne, les solutions interactives, a clairement évolué en quinze ans. Les acteurs se sont raréfiés et le tournant vers les écrans interactifs est quasi général.
Avec une dizaine d’années de retard sur la Grande-Bretagne, le salon EducaTice reflète désormais l’intégration de ces outils dans les pratiques. Ils ne sont plus les vedettes, ils sont devenus omniprésents, en quelque sorte, banalisés.

tablette
3 Tablette utilisant la réalité augmentée au Musée d’Orsay (Paris). https://www.musee-orsay.fr/fr/info/mecenat/operation-courbet.html © Jean-Pierre Dalbéra

Parmi les nouvelles vedettes de ces salons, on notera la forte poussée de la réalité virtuelle en immersion. Dans les allées et les stands, on rencontre des porteurs d’étranges lunettes ou des personnes tenant une tablette ou un smartphone sur lequel s’affichent des informations flottant sur un fond d’image réelle. Les scolaires rencontrent déjà ces outils, notamment lors de visites de musées ou de monuments.

realite virtuelle
4 Utilisation d’un casque de réalité virtuelle en classe.

Avec l’autre acteur en développement qu’est l’intelligence artificielle, on peut imaginer que dans quelques années, les lieux d’apprentissages se diversifieront, que la rue deviendra un terrain de découverte grâce à la réalité augmentée, parfaitement adaptée à l’utilisateur via l’intelligence artificielle.

En vous souhaitant une nouvelle année pleine de réussite, nous vous invitons à découvrir cette réalisation d’écoles québécoises mettant en œuvre les différents outils de la classe, les écrans interactifs et la réalité augmentée, pour réaliser un parcours artistique dans le parc Frédéric — Back à Montréal.

Campus SAT – Le parc Frédéric-Back et la réalité augmentée from Society for Arts and Technology on Vimeo.

Jusqu’au 7 octobre 2018, les Montréalais et visiteurs de la métropole pourront découvrir un tout nouveau parcours de réalité augmentée dans le parc Frédéric-Back, réalisé par 4 classes de 2 écoles primaires de la CSDM (Saint-Albert-le-Grand et Saint-Jean-de-Matha) accueillant des élèves de milieux défavorisés. Il s’agit d’un projet original de Campus SAT, le volet pédagogique de la Société des arts technologiques, en collaboration avec la TOHU et Une école montréalaise pour tous, qui fusionne conscience environnementale, art technologique, égalité des chances et apprentissage.

À la suite d’un premier atelier donné par TOHU lequel présentait les organismes impliqués, l’artiste Frédéric Back ainsi que l’écologie du parc, les jeunes ont eu l’occasion d’apprendre ce qu’est l’animation image par image lors d’un atelier prodigué par Campus SAT. Ils ont pu ainsi s’inspirer de l’œuvre de Frédéric Back, artiste et cinéaste très reconnu qui a voué sa carrière aux questions environnementales, pour réaliser de courtes animations que le public pourra retrouver en réalité augmentée dans le parc, en téléchargeant l’application sur un téléphone ou une tablette.

Après notre première sélection de chaînes et de vidéos pédagogiques pour la classe de CP, nous avons mis en œuvre de nouvelles recherches qui concernent cette fois les classes du cours élémentaire première et deuxième année. Définis comme continuité du cycle d’apprentissage des fondamentaux, il est important que les élèves y bénéficient des meilleurs outils pour les aider à mieux assimiler les cours. Les vidéos pédagogiques sont de nouveaux outils technologiques désormais autorisés par les autorités de l’Education Nationale afin de rendre les cours plus vivants. Elles ont l’avantage de stimuler les sens des jeunes élèves grâce aux sons et associations d’animations et de mots. Sur la plateforme Youtube, nous avons entrepris l’exploration de plusieurs chaînes, qui nous le pensons sont assez riches et détaillées pour fournir des informations utiles à l’amélioration du déroulement des cours. Cours avec vidéo

Les vidéos en classe comme nouvel outil de transmission du savoir

Aujourd’hui, les enseignants qui ont l’avantage de disposer d’un TBI ou d’un écran interactif dans leur salle de classe peuvent s’appuyer sur ces nouvelles technologies audiovisuelles pour faire profiter la classe de vidéos pour l’éducation. Ces écrans sont très bien adaptés au visionnage des vidéos pédagogiques qui sont des outils innovants pour faire les leçons. Recourir aux vidéos permet à l’enseignant de diversifier et animer le contenu des cours et alterner quand cela s’avère opportun avec l’utilisation des applications android pour les classes de CE1 et CE2.

La matière « Questionner le monde » est une de celles qu’on retrouve dans les classes de CE1 et CE2. Il permet aux enfants d’approfondir les concepts de temps et d’espaces. Ainsi, les élèves se familiarisent avec les notions avant, pendant et après en plus d’être capable à l’issue de ce cursus de localiser un point sur la carte du monde. C’est ce que nous détaillons dans notre article sur la découverte du monde au programme CE1 et CE2 sur les chaînes Youtube.

Le cours élémentaire sera pour les enfants une étape importante car l’apprentissage prendre le dessus sur la simple curiosité enfantine. Les autorités de l’éducation nationale ont intégré la matière éducation civique et morale en CE1 et CE2 pour la simple raison que former un bon citoyen commence dès son plus jeune âge. Il était donc évident que nous intégrions une sélection des vidéos pédagogiques sur le savoir vivre dans notre dossier sur les fondamentaux en CE1 et CE2. Nous soulignerons l’inclusion des concepts de vie en société, du renforcement de la raison critique ainsi que l’engagement collectif qui inculque le sens de la responsabilité.


L’apprentissage du Français reste un défi de taille pour les jeunes élèves. Nous avons ainsi sélectionné quelques chaînes qui rendront plus abordable l’assimilation des six grands axes qui forment cette matière charnière. Les enseignants pourront profiter de ces ressources diversifiées de chaine youtube consacré au Français pour CE1 et CE2 selon le niveau d’avancement de ses cours. Les vidéos que nous avons sélectionnées pour cette matière comprennent des orientations vers la grammaire, mais aussi l’écriture et la lecture à haute voix qui guidera l’élèves pour la familiarisation avec l’expression orale.

Notre sélection aurait été incomplète sans les vidéos sur les mathématiques. En effet, il s’agit d’une matière les plus difficiles à prendre en main. Avec les sélections de capsules vidéos consacrées à la compréhension des mathématiques pour les élèves de CE1 et CE2, les élèves profiteront des leçons qui les aideront dans la compréhension des nouvelles notions de grandeur et de forme. Les leçons dans les vidéos ont l’avantage d’être présentés sous une forme ludique, adapté à la capacité d’assimilation des plus jeunes. En continuité de la découverte du monde vu dans les classes antérieures, la matière Histoire et Géographie est présentée aux élèves comme une matière plus complète.

Pendant ces cours, ils seront familiarisés avec les grandes périodes de l’évolution humaine ou encore les grandes découvertes de la Renaissance en passant par les périodes de la préhistoire, de l’antiquité et des temps modernes. Avec notre sélection de vidéos présentant les différentes périodes de l’histoire, et les vidéos consacrées à la géographie, les enseignants pourront profiter avec les élèves d’un moyen ludique de partage et d’apprentissage.