Le TBI sera de plus en plus utilisé avec les tablettes et les smartphones

Ces dernières années ont été marquées par la rentrée du secteur éducatif dans l’ère numérique, plus précisément dans le l’ère du tactile avec le dispositif interactif appelé TBI ou TNI. Le tableau blanc interactif s’insère aujourd’hui dans les salles de classes notamment, dans les écoles élémentaires et il est sûr qu’il prendra bientôt le relai au service des tablettes et des smartphones.

Quelques mots sur le TBI

Le TBI s’emploi généralement dans le domaine pédagogique. Il propose tout d’abord, des fonctionnalités simples comme l’accès internet, l’enregistrement de cours ou encore la création de supportsmultimédias. Il peut également être utilisé pour des usagesplus complexes tels que la conception de projet éducatif ou d’activités interactifs, ce qui conduit le professeur à une optimisation réelle du TBI à condition d’avoir assimilé les formations. Dans les deux cas, le tableau blanc interactif s’avère être un outil majeur efficace faisant partie des activités de classe comme la recherche, la mise en travaux et les diverses exercices.

tableau-interactif

Les valeurs ajoutées du TBI


Le TBI n’est pas une tablette tactile géante. Certes, il en possède les mêmes fonctionnalités mais celui-ci offre à l’utilisateur bien plus que la fonction tactile.
Dans l’enseignement de langues étrangères, le TBI propose, par exemple, la possibilité d’associer en simultanément image et son. C’est un moyen efficace pour l’apprentissage kinesthésique. Les élèves acquièrent mieux et vite la phonétique et le vocabulaire tout en ayant un visuel sur l’objet dont il est question.

En outre, ce progrès technologique se présente tel un plateau de jeu multi-usages. Certains logiciels permettent en effet, de s’adonner à des jeux collectifs virtuels avec la possibilité d’insertion de questions audio/vidéo et bien d’autres options.

Piloter le TBI à distance à l’aide de smartphone ou tablette

Le tableau blanc interactif est pilotable à distance via des périphériques externes. Pour ce faire, il suffit de connecter votre tablette ou smartphone au routeur wifi de l’ordinateur branché au TBI et d’installer, par exemple, le logiciel TeamViewer.
Avec la sortie du TBI Smart Kapp iQ, des fonctionnalités plus professionnelles sont à votre disposition. Il s’agit d’un écran intelligent multidirectionnel intégrant des fonctionnalités de collaboration à distance à l’aide tablette ou smartphone.

La liaison sur le Smart Kapp iQ est facilement accessible grâce à un code QR permettant le partage, l’enregistrement et l’interaction simultanée sur le contenu de l’écran.

Comment concevoir des ressources pédagogiques pour le TBI ?

L’on peut créer du contenu interactif à partir du TBI, à l’aide de plusieurs logiciels qui varient selon le constructeur. En voici quelques exemples :

Open-Sankoré : permet d’annoter, de dessiner et d’enrichir le contenu d’un cours d’animation Flash, d’image ou de son/vidéo. Le tout peut être enregistré et publié sous forme de document PDF, sur le net ou en podcast. Par ailleurs, ce programme propose également la gestion dynamique d’écran ou le zoom infini.

– MimioStudio : c’est un puissant outil puissant permettant de créer des leçons riches en contenu textuel et graphique dans lequel l’on peut intégrer des liens hypertextes.En outre, d’autres options comme « Mimio Recorder » et « MimioWriting Recognition » s’ajoutent aux fonctionnalités du logiciel.

L’arrivée du TBI dans les salles de classe incitera les élèves à interagir avec le contenu enseigné, ce qui est chose impossible avec un manuel ou une photocopie. De ce fait, l’attention et la concentration des apprenants s’en trouvent renforcées.

Article sur le même sujet : Le TBI pour une pédagogie interactive

Commenter ou poser une question à l'auteur de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>