Technologies interactives numériques – encore au service de l’enseignement pour 2021

2020 a été une année riche en rebondissement. 2021 semble encore apporter son lot d’incertitude au niveau sanitaire, mais les technologies évoluent ainsi que les méthodes de travail. Ainsi, une bonne année 2021 à tous ! Pour bien commencer l’année, revoyons un peu les complications que tout le monde a dû affronter avec la pandémie de la Covid-19 au niveau éducatif et professionnel et ensuite les solutions qui ont permis de faire en sorte que la collaboration à distance, qui s’est imposée, fonctionne.

école hybride distanciel et présentiel, technologie interactives numériques

2020, un tournant dans les pratiques pédagogiques et les modes de collaboration

2020 fut une année spécialement compliquée pour tous. Des mots qu’on ne pensait pas utiliser à un degré mondial sont devenus des termes utilisés au quotidien. Confinement, distanciation, port de masque obligatoire, télétravail et celui qui nous intéresse particulièrement : la continuité pédagogique. Le confinement et la pandémie de la Covid-19 viennent changer les méthodes d’apprentissages. Les parents doivent endosser le rôle d’enseignant avec les moyens du bord. Le suivi était maladroit, la communication n’était pas fluide.

ecole à la maison, confinement Covid-19

Pour les entreprises et les établissements scolaires, il fallait absolument découvrir et adopter les solutions de visioconférence comme les écrans numériques interactifs pour avoir une visibilité sur les activités en cours et continuer à être opérationnel. Le télétravail n’était plus une option réservée aux collaborateurs vivants à l’étranger ou dans les villes éloignées. Tout ce travail distant est rendu possible grâce aux applications de collaborations.

télétravail confinement technologie interactives numériques

Dispositifs et applications de collaboration, les technologies interactives numériques

A cause des deux confinements de 2020, l’apprentissage à distance prend tout son sens. Les solutions de collaboration gagnaient en popularité au sein des établissements scolaires. Si leur exploitation restait souvent entre les murs des écoles, ils accompagnent désormais les élèves chez eux pour le suivi des cours. On a donc noté une hausse de la connexion aux outils comme Skype, Meet ou encore Zoom, ce dernier qui a connu un succès fulgurant pendant le premier confinement. Faire la classe à distance en temps réel est un des plus grands défis qui ont pu être relevés grâce aux applications de collaboration en ligne et les technologies interactives numériques. Malheureusement, le Wifi a ses limites.

Ces applications de collaboration sont certes très pratiques, mais sans les matériels adéquats pour collaborer à distance, leur exploitation sera fortement limitée. Depuis le confinement, bon nombre d’établissements scolaires et d’entreprises ont choisi de s’équiper et d’exploiter les écrans numériques interactifs et les tableaux interactifs pour optimiser la collaboration à distance. Ces équipements ont déjà fait leurs preuves dans le cadre de la collaboration et de l’enseignement en local. Avec des périphériques bien choisis, ils repoussent encore plus loin les possibilités de collaboration entre les équipes. Comme ils ont l’avantage de ne demander que peu de maintenance, de démarrer rapidement et de fonctionner autant sous Windows que sous Android, ils sont les mieux adaptés aux besoins évolutifs de l’enseignement dans le contexte de la Covid-19.

Mise en place de pratiques rodées pour la continuité pédagogique et continuité des activités professionnelles

Grace aux mesures d’accompagnement prises lors des confinements, les enseignants mènent à bien leur mission d’enseignant en présentiel et distanciel. La continuité pédagogique sera assurée pour les années à venir avec les concours de technologies interactives numériques. Avec ou sans la Covid-19, les établissements scolaires sont maintenant préparés et font efficacement face à la distanciation avec la classe hybride. Le concept se réfère ici au fait que les élèves sont répartis en deux groupes. Le premier groupe est présent dans la salle de classe tandis que l’autre est composé d’élèves restés chez eux, afin de respecter les restrictions concernant le regroupement de personnes. Avec ce nouveau mode de fonctionnement, l’enseignant fait plus que partager les cours avec les élèves distants, il doit les impliquer autant que ceux présents dans la salle. Sans cette implication, les élèves perdent très vite leur concentration et devront tout réapprendre quand ce sera leur tour d’être présent à l’école.

Tout le monde a reçu de plein fouet les changements apportés par 2020 et la Covid-19, mais on a su s’adapter et développer des solutions. Pour 2021, il semble que les bases des nouvelles méthodes de travailler et d’enseigner sont bien posées, une très bonne année à tous.

Commenter ou poser une question à l'auteur de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 5 =

Présentation de produit

Témoignage d'utilisation