Etude scientifique sur la motivation des élèves avec le TNI

Tableauxinteractifs.fr a traduit cette étude de l’Anglais au Français (il est possible que le rapport original ait été écrit en Turc). Cette étude a été publié en octobre 2013, elle a été rédigée par Mehmet Arif ÖZERBAŞ, de l’université de Gazi (Turquie).

Voici le lien pour consulter l’étude en Anglais : http://www.tableauxinteractifs.fr/recherche/The-effect-of-the-use-of-interactive-whiteboard-on-students-motivation.pdf

 

 

gazi_université

L’objectif de cette étude est de déterminer comment l’utilisation d’un tableau interactif influence le degré de motivation des étudiants. Cette recherche a été réalisée avec un groupe expérimental et un groupe témoin. L’échantillon de l’étude se compose de 50 étudiants de deuxième année au département de l’enseignement en primaire, à l’université de Gazi durant la période  2009 et 2010. Durant le travail d’expérimentation, les 25 étudiants qui ont composé le groupe expérimental a disposé de tableaux interactifs composés d’un ordinateur-vidéoprojecteur et connectivités, tandis-que les 25 autres étudiants qui composent le groupe de contrôle ont seulement bénéficié d’un ordinateur-vidéoprojecteur.

L’expérimentation a duré quatre semaines. Les résultats diffèrent entre ceux du groupe de contrôle et ceux de la classe d’expérimentation. En effet, l’échelle de motivation n’est pas le même pour les deux groupes, c’est ce que révèle du moins la statistique basée sur cette évaluation. Selon le résultat de l’expérience, le groupe expérimental ressort nettement plus motivé en utilisant le tableau interactif. Mots clés : Tableau interactifs, la motivation, conception de support de cours, technologies.

INTRODUCTION

 

Etant donné le côté « contemporain » et « qualitatif » qui doivent être considérés dans l’enseignement, il est inévitable de recourir à la technologie de l’information et de la communication dans le monde de l’éducation. Force est de constater que  l’utilisation des technologies modernes rehausse non seulement la qualité de l’enseignement mais renforce également son efficacité. Les étudiants sont plus actifs, ce qui diminue le temps d’intervention des professeurs durant les cours. Il est essentiel que les leçons et les programmes soient révisés et revus pour renforcer l’adéquation par rapport aux objectifs, ainsi que les contenus et les approches méthodologiques dans notre système d’éducation, notamment une approche individuelle de chaque élève, pour améliorer l’évaluation et l’usage de la technologie au lieu de fournir autant d’informations durant les cours qui s’avèrent non ingérables pour les élèves. (Akkoyunlu, 1998).

De plus, tous les équipements qui améliorent l’interactivité des élèves durant les cours font partie du champ d’application de la technologie éducative. L’enseignant peut utiliser des matériaux ordinaires comme la craie, des vidéos pédagogiques ou également des logiciels. La technologie de l’éducation contribue à la définition d’une meilleure stratégie d’apprentissage en détenant un rôle actif dans toutes ces phases. (Akpınar, 2004). L’utilisation des technologies de l’information dans les évaluations au sein de l’enseignement renforce son efficacité si elles sont utilisées en toute conscience. (A kkoyunlu, 1998).

C’est pourquoi, l’intégration des technologies de l’information dans les salles de classes est indispensable pour que les élèves puissent acquérir assez rapidement les compétences requises. En outre, les enseignants doivent également utiliser ces nouvelles technologies en les adaptant aux programmes de cours ainsi qu’à l’environnement de la classe afin que les élèves puissent ajuster  facilement leurs connaissances. Le vidéoprojecteur projette sur l’écran du tableau interactif, les données qu’il reçoit de l’ordinateur transforme cela en un immense écran d’ordinateur sensible au doigt et au toucher.  Le tableau interactif le transforme en un écran interactif qui peut être contrôlé au toucher par un doigt ou manipulé à travers un stylet électronique. Ainsi, vous pouvez manipuler de cette manière tous les fichiers  de votre ordinateur et obtenus à partir d’internet.

En choisissant de travailler avec un logiciel spécifique issu de votre ordinateur, vous pouvez accéder aux options du menu qui peuvent varier selon les caractéristiques du logiciel.  Vous pouvez également ajouter de nouveaux affichages et animations dans la galerie de votre logiciel. L’enregistrement et la sauvegarde de ce qui est effectué durant les cours sont  également  des options proposées par le logiciel. Il est également possible de revenir aux pages précédentes et les revoir. Les cours sauvegardés peuvent ensuite  être partagés aux étudiants absents, ils peuvent être également envoyés en ligne, afin qu’ils puissent les visionner chez eux. Cela pourrait augmenter l’intérêt et la motivation des élèves sur les leçons.

 

Quelques études sur les effets de l’utilisation du tableau interactif

 

L’analyse des études menées ont montré que les enseignants étaient prêts à utiliser la technologie interactive et sont disposés à intégrer le tableau interactif dans leur enseignement. Cependant, ces études montrent aussi que si les professeurs ont de bonnes intentions dans l’utilisation du tableau interactif, ils n’arrivent pas à utiliser cet outil de manière efficace. (Glover et al., 2005).

Dans leurs études en 2005, Smith et al. ont révélé que les tableaux interactifs sont multifonctionnels, multimédias et encouragent la participation des élèves, ce qui ne fait que augmenter  leur motivation et les rend plus flexibles. L’étude similaire  réalisée par Becta en 2006 a révélé que les étudiants sont enthousiastes à interagir sur le tableau car cela leur rend plus habiles dans l’utilisation des textes et des images, ils sont plus motivés  dans les salles de classes où on utilise des tableaux interactifs.

Lewin et al. (2008) ont soutenu que les élèves ont pu améliorer leur lecture et leur écriture, leur performance en maths et science en même temps qu’ils acquièrent de nouvelles connaissances sur le tableau interactif. L’étude a également souligné que l’efficacité de l’enseignement et de l’apprentissage  nécessite toujours une bonne interaction entre l’enseignant, les étudiants ainsi que les outils d’enseignements. Certains caractéristiques ont été développées dans le but  d’optimiser l’usage des tableaux interactifs ( Saban, 2000). McCormick et Scrimshaw (2001) ont affirmé que si l’on veut préserver la motivation des élèves, il est nécessaire que les présentations soient plus attractives, en s’aidant de toutes les fonctionnalités de l’appareil. Les enseignants doivent également assurer de façon continue les méthodes d’apprentissage interactives et les utiliser continuellement.

En 2007, Geer et Barnes ont confirmé que les tableaux interactifs ont été utilisés  dans l’enseignement depuis des années que le scénario  a été souvent le même : l’enseignant devant le tableau, à fournir les instructions à l’ensemble de la classe.  Par contre, l’utilisation des tableaux interactifs permet de se centrer sur l’étudiant, d’interagir et de faire participer les élèves et le rôle de l’enseignant pour  finalement proposer de meilleures présentations à l’aide du tableau interactif. Lorsque les élèves utilisent les tableaux interactifs eux-mêmes, on observe qu’ils retiennent plus efficacement ce qu’ils apprennent, ce que l’on peut considérer comme le résultat le plus probant dans l’utilisation du tableau interactif dans l’enseignement.  Wall et al. (2005) ont proposé de nombreuses fonctionnalités pour les tableaux interactifs comme les capacités multimédias, l’utilisation de divers logiciels, la visualisation des cours, pour mieux retenir et mémoriser les leçons en servant de l’imagination, de jeux ludiques et de rendre tout simplement les leçons plus amusantes.

élèves motivés avec le tbi

 

En outre, ces possibilités rendent les élèves plus attentifs à l’enseignement en augmentant leur motivation, leur attention, leur intérêt et la possibilité d’utiliser les couleurs et les animations sont des options offertes par le tableau interactif. En 2007, Schut a affirmé que le tableau interactif est un outil indispensable dans plusieurs objectifs d’enseignements. Dans cette étude, il révèle que le tableau interactif permet de retenir l’attention des élèves sur les leçons, d’augmenter l’interaction dans la salle de classe et l’amélioration du visuel pour des fins d’enseignement.

Les résultats ont également montré  que les tableaux interactifs permettent de rendre les leçons plus créatives en servant d’animations, de sons, des images, des jeux. L’évaluation faite par les élèves ont démontré qu’ils sont plus intéressés par l’animation des cours. L’autre étude réalisé par Moffatt en 2000 a révélé que les étudiants sont plus enthousiastes suivre des cours de mathématiques à l’aide du tableau interactif. En 2010, Beauchamp et Kennewell ont découvert que l’utilisation des technologies de l’information et de la communication permet d’accroître le niveau d’intérêt de l’élève.  D’une manière générale, la motivation se présente comme un processus qui permet de modifier le comportement  et d’encourager un individu à s’intéresser à une activité dans une certaine mesure. En considérant l’importance des besoins humains, le choix de comportement est en lien direct avec la motivation.

Les êtres humains  choisissent deux ou plusieurs actions pour atteindre leurs objectifs et  continuent d’aller plus loin en poursuivant ce chemin. L’enquête sur le choix de comportement révèle que cela est directement lié avec la motivation. Le comportement humain varie selon divers aspects importants. Les humains et les animaux sont considérés comme immobile sauf si on les stimule, donc qu’ils sont motivés (Olsen 1998). Par conséquent la motivation s’interprète comme étant la stimulation du comportement qui s’avère apparent sur certains points en les rendant plus  soutenus lorsqu’une certaine influence y est exercée (Schut, 2007). Sur cet aspect, les tableaux interactifs s’avèrent être des outils qui exercent une influence positive sur le comportement des élèves   et les rendent plus motivés en leur procurant un environnement interactif.

 

Identifier la variation du niveau de motivation selon le type de support utilisé

L’étude qui précède  démontre que l’utilisation du tableau interactif induit une influence positive sur la motivation. Cependant, peu de recherches se concentrent sur l’utilisation du tableau interactif dans le secteur tertiaire. Aussi, la présente étude tente mettre en lumière l’effet de l’utilisation du tableau interactif dans l’enseignement primaire et comment cela influe la motivation des élèves.

Basé sur cet objectif, l’étude consiste à examiner et à répondre aux questions suivantes :

Y at-il une différence significative entre l’évaluation de l’échelle de motivation des élèves qui composent le groupe expérimental et deux du groupe de contrôle qui ont poursuivi les méthodes de cours ordinaires ? En d’autres termes, est-ce que le degré de motivation varie selon le type de support pédagogique utilisé ?

 

 

MÉTHODE

Les participants

 

participants

Les participants se composent de 50 étudiants de deuxième de l’université de Gazi au département d’enseignement pour l’enseignement primaire. Afin de suivre le processus d’échantillonnage de type aléatoire, ces étudiants ont été départagés en deux  groupes, 25 d’entre eux ont été affectés dans le groupe expérimental, le reste compose le groupe de contrôle. Un questionnaire sur les informations personnelles a été administré à la fois sur le groupe de contrôle et le groupe expérimental  afin de mesurer la différence sur les résultats de l’étude entre les deux groupes, et d’ajuster la population des groupes. Le chercheur a pris le rôle d’observateur durant les quatre semaines d’expérimentation des élèves sur les outils et les technologies pédagogiques.

Les cours de technologies pédagogiques et conception visuelle de support de cours a été choisi en tant que domaine d’étude de l’échantillon. La présentation préparée par le chercheur a été sous forme Powerpoint. Les cours ont été réalisés à l’aide du tableau interactif (ordinateur-vidéoprojecteur et connexion au tableau) dans le groupe expérimental, tandis qu’un seul ordinateur-vidéoprojecteur a été utilisé pour le groupe de contrôle. Ces technologies ont été employées durant l’expérimentation dans les salles de classe sans aucune période d’interruption. Les données de l’étude ont été évaluées selon les critères du test du rendement dans la conception visuelle du support de cours, du test de mémorisation, et de l’échelle de motivation avec l’utilisation du tableau interactif pour la conception de support de cours.

 

 

CONCEPTION

 

De vrais modèles de pré-test et post-test sur le groupe de contrôle  ont été employés durant l’étude. La partie « variable indépendante »  se réfère à l’utilisation du tableau interactif, tandis-que les résultats apportés par les étudiants, la rétention des cours et le degré de motivation  constituent la partie « variable dépendante » de l’étude. Aux fins de cette recherche, les participants ont été départagés selon deux conditions d’expérimentation : le groupe expérimental et le groupe témoin. Les étudiants qui formaient le groupe expérimental travaillaient sur la conception visuelle des supports de cours à partir du tableau interactif et ceux qui travaillent sur le même thème mais avec des outils plus traditionnels formaient le groupe témoin.

 

INSTRUMENTATION


Échelle de motivation

Dans cette étude, l’échelle de motivation mise au point par Özerbaş (2003) a été la référence. Le travail consiste à déterminer les variations de motivations entre les élèves du groupe témoin et du groupe expérimental au début et à la fin de l’expérience. L’outil de mesure de la motivation a été intégré dans différentes écoles primaires dans le centre-ville d’Ankara, soit 17 classes composées au total de 372 élèves. Ce modèle d’échelle se compose de 30 niveaux dont 17 positifs et 13 négatifs. Dans cette étude, l’outil d’évaluation de motivations a été testé sur 213 étudiants du premier cycle issu de la faculté du Programme d’Enseignement en Classe à l’Université de Gazi à Ankara. Comme résultat de l’étude, les niveaux de motivations peuvent être interprétés sur cinq échelles : « entièrement d’accord (5)», «d’accord (4)», « Neutre (3)», «en désaccord (2)» et «tout à fait en désaccord (1) ».

motivationdesélèves2

Les résultats obtenus ont été classés respectivement selon une valeur positive de 5 à 1 et une valeur négative de 1 à 5. Le score total le plus élevé (150) est l’indicateur de l’attitude positive et la plus faible score (30) est l’indicateur d’une attitude négative. L’analyse factorielle a été réalisée pour  valider la véracité de l’étude originale. L’analyse factorielle démontre qu’il y a une variation de 0,49 à 0,87 entre ces résultats ce qui prouve qu’il y a des éléments facteurs de la vraie motivation des élèves.

Comme résultat de l’analyse factorielle, l’échelle présente une variance de 41,7%. La variance du facteur commun de l’élément est comprise entre 0,82 et 0.50. (KMO), le coefficient de l’échelle est de 0.850 dans l’étude originale. Toutefois il atteint 0,915 dans cette étude. Un seul facteur d’échelle de la variance totale de 66,42% a été observé. Toutefois, dans cette étude, il a été constaté que 0,915. Dans cette étude, un seul facteur d’échelle de la variance totale est calculé comme 66. 423%.

Le résultat des analyses sur la fiabilité de l’étude initiale, la cohérence interne Cronbach Alpha est de 0,88. Après de trois semaines, l’échelle a été appliquée de nouveau sur  les 372 élèves de l’échantillon de la méthode test-retest et cette fois-ci, la cohérence interne Cronbach  est évaluée à 0 0,915. Dans cette étude, la cohérence interne pour l’ensemble de l’échelle est de 0,920.

 

Le support de cours pédagogique et  les procédures associées

Avant la période d’expérimentation, le groupe témoin et le groupe expérimental ont été soumis à des tests préliminaires pour déterminer leur motivation. L’échelle de motivation a été également administrée en tant que post-test pour déterminer le niveau de motivation des étudiants une fois l’expérimentation terminée. Le groupe expérimental a été formé sur l’utilisation du tableau interactif durant quatre heures. La conception visuelle du support de cours a été faite  par le chercheur du groupe expérimental avec l’aide du tableau interactif.

Dans le groupe témoin, toutefois, la même étude a été réalisée en utilisant des outils traditionnels. L’expérience a durée quatre semaines. Le support de cours préparé par le chercheur dans l’étude de la conception visuelle de supports de cours a été utilisé dans les deux groupes notamment dans l’évaluation et des leçons. Le chapitre 17 du guide de l’expérimentation sur les technologies et la conception de supports de cours (Yalin 2009) faisait office de modèle durant la préparation des outils pour cette étude.

L’utilisation de PowerPoint y compris les activités, les exemples et animations sont inspirés des objectifs écrits dans l’introduction de ce guide expérimental.

 

Tableau exprimant les différences de l’échelle de motivation entre le groupe expérimental et le groupe témoin à la phase pretest et postest

IO

Les animations, dont certaines étaient préparées par le chercheur lui-même et dont certains étaient  préconçus, ont  été développés  par des programmes tels que Macromedia Flash Professional 8, Swish 2.0, Adobe Premiere 6.0, ACDSee 4.0 et MSPaint. Le programme principal utilisé pour la leçon  de présentation était le programme flash accompagnée  des  autres outils.

ACDSee 4.0 et MSPaint ont été également utilisés pour formater les images et les graphiques dans le programme principal. Les experts ont été consultés dans le choix du support de cours  approprié aux objectifs, et également pour l’harmonie des couleurs et  la pertinence des animations. Les étudiants ont activement pris part aux activités définies par les objectifs. Par exemple, en travaillant sur le thème et les instructions proposées sur la préparation du support de cours, les étudiants trouvent les résultats à chaque étape du processus en répondant aux questions et en écrivant à chaque fois les réponses. Dans la condition expérimentale, cette activité a été effectuée à l’aide de la fonction d’enregistrement du tableau interactif. La présentation Powerpoint proposée dans cette étude a été fournie aux deux groupes d’étudiants, ainsi, ils n’ont pas besoin de prendre des notes.

L’un  des objectifs de cette étude  (Conception Visuelle de support de cours) consiste à développer le savoir-faire sur les outils de création (lignes, formes, espace, texture, dimensions et couleurs etc.). Par ailleurs, l’étude se rapporte dans un autre volet sur la créativité en respectant les principes d’intégrité, de balance, d’accent, d’alignement, de proximité, etc. Les étudiants du groupe expérimental peuvent se référer à la présentation Powerpoint faite par le chercheur lui-même et dans ce cas, cette présentation pourrait leur servir de modèle pour développer leurs compétences dans leur propre activité de conception. La présentation PowerPoint inclut les informations sur les éléments du principe de la conception visuelle du support de cours ainsi que d’autres définitions associés, les formes d’utilisation, les canevas et les conseils pour les conceptions futures. C’est une activité accordant aux élèves la possibilité de réfléchir et de découvrir eux-mêmes la meilleure technique de conception.  Avec cette expérimentation, les étudiants pouvaient être en mesure de répondre aux questions proposées dans la présentation. La création d’un nouvel outil de conception constitue la dernière étape du programme de l’étude. L’expérience a été réalisée durant quatre semaines. (16h)

 

L’analyse des données

 Deux méthodes suivant la technique ANOVA ont été utilisées pour déterminer s’il y a une différence significative entre l’échelle de motivation du groupe expérimental et du groupe témoin. Pour diversifier les types d’évaluation, deux facteurs ANOVA ont été utilisées pour mesurer indépendamment le résultat des groupes ou pour les mesures répétées pour tester à la fois les principaux effets et les effets d’interactions issus de l’expérimentation (Büyüköztürk, 2010). L’analyse statistique pour les sciences sociales  a été utilisé pour évaluer les données. Un niveau Alpha de 0,05 servait de repère pour l’étude.

 

RESULTATS

Cette partie abordera les résultats liés aux questions proposées dans le cadre de l’étude et leurs implications. Lorsque nous examinons le tableau 1 sur les statistiques de motivation entres les groupes durant le pré-test et le post-test, nous observons que les résultats du pré-test pour les étudiants du groupe expérimental est de (X=89,92 ) et pour le groupe de contrôle (x=A52,40). Lorsque nous examinons les données indiquées dans le tableau, nous pouvons déduire que le résultat apporté par les étudiants s’accroît progressivement depuis le pré-test jusqu’au post-test après l’expérimentation.

Cependant, ceux des élèves du groupe témoin ont très peu changé entre le pré-test et post-test. Ceci est représenté graphiquement sur la Figure 1. Comme le montre la « Figure 1 », il existe un certain degré de différence entre le résultat du groupe expérimental et du groupe témoin en ce qui concerne leurs niveaux de motivation dans les conditions qui sont impliquées au pré-test et post-test. Cette différence significative sur l’échelle de motivations tend à dire que l’utilisation du tableau interactif influence directement la motivation des apprenants. Le résultat issu des deux facteurs ANOVA clarifie la différence entre l’échelle de motivation des étudiants depuis le pré-test au post-test, cette différence statistique est présentée sur le tableau 2

Les résultats des deux facteurs ANOVA effectuée pour voir si les différences dans les niveaux de motivation des étudiants de pré-test à post-test sont statistiquement significatifs sont présentés dans le tableau 2. L’analyse révèle une interaction significative et le groupe (groupe expérimentale ou groupe de contrôle) et la mesure  (pré ou post-test), fa (1,48) = 16.90, p <0,001. Cela signifie qu’il y a une différence entre le degré de motivation des élèves du groupe expérimental qui utilise le tableau interactif et celui des élèves du groupe de contrôle dont les applications étaient plus traditionnelles, et qui débouche sur une différence de mesure  entre le pré-test et le post-test. Autrement dit,  l’effet qu’apporte l’innovation sur le groupe expérimental  et la méthode traditionnelle sur le groupe de contrôle impacte sur la période de mesure avant ou après l’expérience.

Dans le tableau 2, on peut voir que l’utilisation du tableau interactif peut être un facteur qui influence les participants du groupe expérimental, ce qui explique la différence  de l’échelle de motivation des étudiants et que les niveaux de motivation s’accroissent après cela. En comparant également le  résultat des motivations dans la phase post test, on observe une différence de mesure 18,16 entre le groupe expérimental et le groupe de contrôle. Cette différence a été aperçue comme statistiquement et significativement importante pour la condition expérimentale. Ainsi, ce résultat nous permet de conclure  que les conditions d’enseignement intégrant l’utilisation du tableau interactif est plus efficace que l’enseignement utilisant des supports traditionnels.

 

Figure -2 Représentation visuelle des résultats d’évaluation de l’échelle de motivation sur le groupe expérimental et le groupe de contrôle.

représentation visuelle

 

DISCUSSIONS

 

On peut déduire  que l’utilisation des tableaux interactifs rend les élèves plus attentifs, motivés dans leur apprentissage et les encourage à donner plus d’intérêt aux cours (BECTA, 2003; Glover et al., 2005; Shenton et Pagett, 2007; tuer et al. 2008; Erduran et Tataroğlu, 2009). Le rapport des élèves a montré que leurs notes se sont nettement améliorées en bénéficiant  d’un support d’enseignement technologique. Le résultat de la présente étude définit que l’utilisation du tableau interactif attire l’attention des élèves et les encourage à participer activement aux leçons.

 On peut dire aussi que les tableaux interactifs ont un impact positif sur les participants du groupe expérimental, c’est-à-dire  que la motivation des élèves avant l’expérience  et leur motivation après l’expérience  présente une grande différence puisque cela s’est accru progressivement. Ce résultat est cohérent avec l’étude de Beauchamp et Kennewell en 2010, qui a révélé que l’utilisation des technologies de l’information et de la communication a permis de rendre plus intense la motivation et l’intérêt des élèves. Toutefois, la rigidité des programmes préconçus et l’inefficacité de certains logiciels constituent l’un de problèmes  des technologies de l’information et de la communication et cette situation rend superficiel l’évolution de l’intérêt et de la motivation des élèves. Il est également affirmé que l’approche suivie par les enseignants sur l’utilisation de la technologie de l’information et de la communication est un autre aspect important ; et pour l’apprentissage qui a lieu dans la salle de classe, il faut explorer et définir le meilleur moyen pour utiliser efficacement les technologies de l’information et de la communication en suivant une approche qui augmentera l’interaction en classe.

Une différence significative a été observée sur le résultat de la motivation en post-test entre les élèves du groupe expérimental et les élèves du groupe de contrôle qui ont bénéficié d’un seul  équipement, ordinateur-vidéoprojecteur, et cette différence est conforme  avec la  conclusion proposée plus tôt par Glover et Miller dans leur étude en 2001. Cette déduction peut être interprétée  comme l’effet de l’utilisation du tableau interactif qui constitue un facteur important pour accroître le degré de motivation.

En accord avec les résultats qui viennent d’être décrits, on peut déduire que le rendement des élèves dépend de leur niveau de motivation.

Dans ce volet étude,  Smith et al en 2005, a réalisé un examen plus approfondi sur l’intégration des tableaux interactifs dans tous les cycles d’enseignement. Cela a révélé tous les potentiels du tableau interactif et son influence positive dans l’enseignement. Ils ont mis en exergue que le tableau interactif est un outil qui  améliore et développent l’instruction. En outre, un autre résultat de l’étude révèle que les tableaux interactifs proposent un panel multimédia,  qui encourage les étudiants à devenir plus actifs, à participer, à accroître la motivation, et permettre une bonne flexibilité.

Dans une étude réalisée par  l’Agence Britannique sur la Technologie  et la Communication dans l’Education (BECTA), il est rapporté que les élèves se plaisent à interagir physiquement sur le tableau en faisant usage de textes et des affichages et ce niveau d’interaction leur rend plus motivés dans les classes utilisant des tableaux interactifs (BECTA, 2003).

En résumé, les tableaux interactifs attirent les étudiants et les étudiants adorent utiliser le tableau interactif en cours.  On peut voir également que les étudiants préfèrent les supports pédagogiques comme les tableaux interactifs que les autres supports.  Un autre constat démontre que le rendement des élèves ainsi que leurs intérêts aux cours ont augmenté depuis que les tableaux interactifs sont intégrés en tant que support pédagogique.

 

CONCLUSION

Le cadre et les conclusions de l’étude ouvrent sur de nombreuses pistes pour l’utilisation d’un système pédagogique incluant les tableaux interactifs  et ainsi qu’à des recherches dans ce domaine. Il est possible que l’une des grandes difficultés dans le système d’éducation turque et l’incapacité des étudiants à se concentrer  sur un thème et à garder un certain niveau de motivation. L’utilisation des tableaux interactifs peut résoudre partiellement ce problème.

Par  conséquent, les étudiants ont besoin de recourir aux tableaux interactifs pour être motivés dans tous les domaines d’enseignement. Il a été observé que le tableau interactif est un outil qui peut être utilisé dans l’enseignement, que cela encourage la participation des élèves, les incite à devenir plus motivés et fournit un environnement interactif. L’étude a démontré que le tableau interactif est un très bon outil de présentation. Toutefois, cet outil nécessite d’être utilisé efficacement par les enseignants. Une telle situation met l’accent sur la nécessité d’un changement dans l’éducation et la pédagogie.

Par conséquent, les enseignants  qui voudraient utiliser efficacement les tableaux interactifs en tant que support pédagogique devraient faire plus de pratiques et suivre une formation axée sur l’utilisation des tableaux interactifs. Ce genre de formation  ne doit pas seulement se centrer sur les aspects et les spécifications techniques de l’appareil, elle doit essentiellement se concentrer sur le niveau de compétence nécessaire pour utiliser toutes les capacités du tableau interactif sur un thème donné.

Commenter ou poser une question à l'auteur de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>