Foxconn en passe de racheter le leader du TBI, Smart Technologies

Plus de 180 millions d’euros pour le rachat de Smart Technologies proposé par le géant taïwanais de l’électronique : Foxconn Technology. C’est une nouvelle étape qui s’annonce pour la société basée à Calgary (Canada) lui assurant une stabilité financière et de la croissance.

foxconn

Un accord fin juillet ?

L’accord devrait être soumis aux votes des actionnaires dans le courant du mois de juillet. Foxconn, le plus grand fabricant électronique du monde, envisage d’acheter toutes les actions ordinaires en circulation de Smart Technologies pour un prix de 4,5 $ par action en numéraire. Cela correspond à une prime d’environ 21 % par rapport au cours moyen sur les 90 derniers jours de bourse.

Smart Technologies, le leader du TBI

Smart Technologies a été créée en 1987 avant d’être cotée en bourse en 2010. La société est essentiellement connue dans le monde pour ses tableaux blancs numériques. Ces derniers utilisent un stylo effaçable à sec traditionnel mais ils permettent surtout de partager en temps réel ce qui est en cours d’élaboration. Ce partage d’informations est possible via une application ou un navigateur Web. Les tableaux blancs interactifs permettent à tout moment de prendre des clichés virtuels du travail en cours. Ceux qui regardent l’écran en ligne ou avec l’application peuvent réaliser des sauvegardes ou partager des fichiers sous forme numérique.

Smart Technologies avait annoncé en octobre 2015 que ses ventes et perspectives budgétaires s’annonçaient plus basses que prévues pour 2016. Les dirigeants avaient alors envisagé de vendre la société. De nombreux acheteurs se sont présentés.

Un nouveau départ

Jeff Lowe, le vice-président marketing de Smart, a déclaré dans une interview que Foxconn donnerait à Smart Technologies la possibilité de puiser dans les ressources significatives de la société taïwanaise et de profiter de son expertise mondiale. Pour Foxconn Technology, le plus important fabricant mondial de matériel informatique, le CA de 2015 est supérieur à 150 milliards de dollars et la société compte plus d’un million de salariés. Parmi ses principaux clients figurent des géants tels qu’Apple, Motorola, Nintendo, Nokia ou Sony.

Ce rachat offrirait à Smart Technologies de très nombreuses possibilités ainsi qu’une grande stabilité. Elle pourrait ainsi améliorer considérablement sa chaîne d’approvisionnement tout en gagnant une réelle stabilité globale.

L’avenir de Smart Technologies

Smart Technologies emploie plus de 600 personnes à travers le monde dont 400 qui travaillent au siège de Calgary et 65 dans les nouveaux bureaux R & D de Seattle ouverts en janvier 2014. L’acquisition par Foxconn ne devrait pas entrainer la fermeture du siège de Calgary et, pour l’instant, il n’est pas question de licenciements. Dans la situation actuelle, le directeur général Neil Gaydon et l’équipe de direction restent en place.

Les débuts de Smart Technologies

Smart Technologies était à l’origine une start-up de deux personnes. Très vite, elle a réussi à s’imposer sur le marché mondial en étant présente dans plus de 170 pays. Les revenus annuels furent pendant une période d’un montant de 800 millions de dollars. Mais les difficultés ont commencé en 2010 lorsque la société est devenue publique. Cette entrée en bourse était concomitante avec un ralentissement économique mondial. Les établissements scolaires, principaux acheteurs de TBI, ont cessé de passer commande et les actions ont rapidement chuté. De 17 $ l’action en 2010, on est passé à 1,30 $ l’action en 2012.

En 2012, les fondateurs, David Martin et sa femme Nancy Knowlton, ont démissionné de leurs postes de président de l’exécutif et de chef de la direction. Neil Gaydon a pris la place de président directeur général et s’est vu chargé de transformer la société. Il a immédiatement mis en place un ambitieux programme de réduction des coûts avec licenciements, vente de l’immeuble de Calgary et fermeture de l’usine d’assemblage de produits à Ottawa. Les efforts se sont concentrés sur de nouvelles technologies et des produits destinés à une clientèle d’affaires. Mais la transition prend du temps. C’est là que Foxconn intervient pour aider Smart à accélérer la mise en place de la nouvelle stratégie

Commenter ou poser une question à l'auteur de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>