NetDragon et Promethean : un mariage ambitieux pour l’éducation en ligne

tbi-promethean Il est parfois des unions improbables qui finalement se révèlent très prometteuses. Gageons que celle qui va retenir ici notre attention aura cette chance…D’un côté, il faut distinguer la très sérieuse firme britannique Promethean, cotée à la bourse de Londres, et qui depuis 1997, s’illustre sur le marché des tableaux interactifs. Orientée éducation et jouissant d’une excellente notoriété dans les établissements scolaires du monde entier, où ses produits sont largement présents, elle est l’un des acteurs majeurs contribuant au développement des TICE et du concept de « classe numérique ». 

D’un autre côté, nous avons le groupe chinois NetDragon Websoft, certes un peu plus excentrique, mais non moins respectable. Créateur extrêmement prolifique de jeux en ligne et autres applications mobiles, depuis 1999, il s’impose désormais en Chine comme le leader dans l’industrie du jeu en ligne. Lui aussi est coté en bourse (Hong Kong), et profite d’une très bonne renommée internationale, facilement mesurable à chaque lancement d’un nouveau jeu, lequel est toujours un énorme succès commercial.

A priori, les deux protagonistes n’avaient pas vraiment vocation à se rencontrer, chacun évoluant dans des domaines très différents. Pourtant, un rapprochement a bien eu lieu. Ainsi, après plusieurs mois de discussion entre les deux parties, NetDragon s’est officiellement porté acquéreur de Promethean. En juin 2015, une première offre de rachat total des actions du groupe britannique a été dévoilée, puis réévaluée en juillet 2015, pour la somme de 130 millions de $. L’opération devrait se finaliser d’ici quelques semaines (octobre/novembre 2015).


 

Le contexte du rachat de Promethean

Misant sur sa capacité d’innovation, laquelle a donné lieu, entre autres, à la technologie ActivBoard, désormais protégée par de nombreux brevets, Promethean est devenu un fabricant de dispositifs interactifs extrêmement apprécié. Leader en Europe, la société s’est aussi hissée au second rang mondial sur le marché des tbi, derrière SMART, avec une forte pénétration en Amérique du Nord.

Cependant, depuis quelques années, un net fléchissement des ventes est observé. En 2014, la perte avoisinait les 7 millions de £. Encore saine, et toujours innovante, Promethean a dû rapidement revoir sa stratégie, et notamment rechercher de nouveaux débouchés, comme en Chine. Petit plus : outre la fabrication de tbi et autres périphériques, dont les ventes connaissent les plus fortes baisses, Promethean a aussi développé un excellent savoir-faire en matière de solutions d’apprentissage et de collaboration en ligne. Sa communauté d’utilisateurs Promethean Planet, créée en 2006, est ainsi l’une des plus actives au monde. Avec son rayonnement international, elle a atteint les 2 millions d’inscrits actifs en 2014. Par ailleurs, la plateforme d’apprentissage ClassFlow, lancée en 2014, se révèle très prometteuse. S’agissant d’une application accessible sur le cloud, le principe n’a pu que séduire un spécialiste inconditionnel des activités en ligne comme NetDragon…

NetDragon : après les jeux en ligne, l’éducation en ligne !

Boulimique d’innovation, NetDragon a toujours nourri de très fortes ambitions de développement. Dans son domaine de prédilection tout d’abord, à savoir les jeux en ligne multi-joueurs, mais pas seulement. En effet, le groupe n’a jamais caché son envie de partir à la conquête de nouveaux univers, comme semble plus ou moins subtilement nous le faire savoir son PDG, le richissime homme d’affaires Liu Dejian. Passionné de science-fiction, ce dernier n’a pas hésité à transformer son quartier général, situé à Fuzhou, en réplique de l’USS Enterprise, l’emblématique vaisseau intergalactique de la série Star Trek, réputé s’aventurer là où personne n’a jamais osé s’aventurer !

 

netdragon

L’image est certes un peu théâtrale, mais elle traduit assez bien la volonté de l’entreprise d’aller de l’avant.

Ainsi, les vues de NetDragon sur Promethean n’ont certainement rien d’un caprice. La firme chinoise y a forcément décelé une évidente opportunité de satisfaire sa nouvelle orientation stratégique : l’éducation en ligne. Encore balbutiante, celle-ci a un très bel avenir, en Chine et ailleurs. Et justement, en acquérant Promethean, NetDragon s’offre à la fois une marque renommée, régulièrement primée, un savoir-faire indiscutable, mais aussi et surtout une expertise certaine en matière d’enseignement en ligne, ainsi qu’un important référentiel clients à l’international, une gigantesque base de contenus, et un immense portefeuille d’utilisateurs (Planet Promethean), déjà tout acquis aux méthodes collaboratives « connectées ». Nul doute que NetDragon a de fortes ambitions pour notamment développer l’application ClassFlow et créer l’un des plus importants portails éducatifs au monde. Quant aux dispositifs interactifs, comme les tbi ActivBoard, la firme chinoise a forcément d’excellents débouchés en perspective.

Face à la baisse régulière de ses ventes, et à l’évidente difficulté de remonter seul la situation, le groupe Promethean n’avait plus guère le choix. Cette vente à bon prix lui permet de rassurer ses actionnaires historiques, en leur évitant de trop lourdes pertes en capital. Par ailleurs, la marque Promethean, dont le nom sera maintenu, a toutes les chances de connaître un nouvel élan, portée par un pôle R&D que NetDragon ne manquera pas de dynamiser. A suivre…

Commenter ou poser une question à l'auteur de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>