Enseigner en effervescence à la présence de l’écran interactif

mavesatra Un enseignant est la personne qui crée des générations instruites et cultivées, il passe chaque jour de sa vie professionnelle debout en classe à donner la connaissance à des dizaines d’apprenants, donc l’impact sur la communauté serait bien en influençant l’esprit de tant d’étudiants pour leur donner un but dans la vie.

L’enseignant exerce son métier la plus part de temps en position debout, la formation des apprenants nécessite un double effort et un sacrifice physique pour pouvoir transmettre l’information.

Les enseignants pensent-ils à leur santé en exerçant ce métier ?

Avec l’utilisation des écrans interactifs en classe, l’enseignant va retrouver goût à pratiquer sa profession, car les fonctions du tableau interactif permettent de faciliter la préparation des leçons et les présenter différemment, en gagnant du temps, d’effort physique, ceci dit ; faire attention de plus en plus à sa santé. Une étude prouve que 6/10 des femmes enseignantes retraitées souffrent de la tendinite, les personnes qui en souffrent sont celles qui travaillent dans un contexte qui exige une situation particulière des mains, des mouvements répétitifs ou les actions qui nécessitent des vibrations dans les mains tel que l’écriture sur l’ancien tableau avec la craie,celle-ci est considérée comme l’un des outils pédagogiques les plus utilisés depuis des années, l’inconvénient de ce matériel c’est qu’il est utilisé d’une manière qui interagit avec plusieurs membres du corps humain, ce qui provoque une allergie à la fois pour les apprenants et les enseignants. Pour achever ; maintenir une craie ou un marqueur durant toute sa vie professionnelle peut causer aussi une déformation des doigts de la main.

main

Les caractéristiques et l’utilité d’un écran interactif

Il existe certes plusieurs apports pédagogiques en enseignement, nous  comparons brièvement les deux utilisations du tableau classique et l’écran interactif pour montrer les avantages de ce dernier et son utilité à rendre la vie professionnelle de l’enseignant moins fatigante et  plus motivante en évitant les maladies qui peuvent entraver son travail et sa vie.

L’écran interactif Le tableau classique
Diversifier les sources pour construire et enrichir les leçons : le livre, logiciel d’apprentissage, internet, fichiers multimédia, galerie… La seule référence est le livre scolaire
Gagner du temps en cherchant un texte déjà écrit et enregistré Il faut compter 5 à 10 minutes pour écrire un texte sur le tableau
Écrire avec le stylet ou le doigt pour éviter la poussière ou les taches de feutre entre les doigts Les mains sont polluées à l’utilisation de la craie ou le marqueur
Utiliser la fonction de reconnaissance d’écriture ou écrire avec le clavier de l’écran pour s’assurer de la compréhension des élèves Le style d’écriture chez certains enseignants  peut être illisible pour les élèves
Disposer d’une surface illimitée pour écrire, annoter et développer une leçon La surface du tableau blanc est limitée. Le professeur est contraint de l’effacer pour pouvoir passer aux étapes suivantes de sa leçon
Enregistrer la leçon et la reprendre ultérieurement Une fois le tableau est effacé, les données sont perdues
Effacer l’écran avec un seul clic sans effort Pour essuyer le tableau il faut du temps et un effort

Commenter ou poser une question à l'auteur de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

96 − 88 =

  1. Réaliser des traçages graphiques sur feuilles avec instruments de traçage.Merci

    Bonjour Lahoucine

    Le site étant dédié aux tableaux et écran interactifs, je vous répondrai selon cette optique.

    1) La feuille, cela peut être le fond d’écran. On peut utiliser un fond quadrillé, millimétré ou de structure plus complexe. Certains de ces éléments sont inclus dans la galerie des logiciels d’écrans interactifs, mais vous pouvez réaliser les vôtres en les dessinant ou en scannant des supports papiers existants. Dans le logiciel ActivInspire il y a un module permettant de réaliser ses quadrillages sur mesure.

    2) Les logiciels d’écran interactif comprennent en général des outils de traçage, règle, équerre, rapporteur, compas… Activinspire comporte ces outils. Si votre logiciel n’en est pas pourvu, vous pouvez utiliser des utilitaires comme instrumenpoche (https://instrumenpoche.sesamath.net/).

    La question de l’échelle est intéressante à envisager. L’image sur l’écran interactif n’est pas à la même taille que les éléments sur papier ou sur un écran d’ordinateur. Il peut être difficile de comprendre qu’un segment de droite de 5 cm fait 30 cm sur le tableau. Mais cela n’est pas spécifique aux écrans interactifs. Avec un tableau blanc traditionnel, l’enseignant ne traçait pas une figure géométrique à l’échelle 1 car sinon, elle n’aurait pas été visible des élèves depuis leur place…

    1. Le site étant dédié aux tableaux et écran interactifs, je vous répondrai selon cette optique.

      1) La feuille, cela peut être le fond d’écran. On peut utiliser un fond quadrillé, millimétré ou de structure plus complexe. Certains de ces éléments sont inclus dans la galerie des logiciels d’écrans interactifs, mais vous pouvez réaliser les vôtres en les dessinant ou en scannant des supports papiers existants. Dans le logiciel ActivInspire il y a un module permettant de réaliser ses quadrillages sur mesure.

      2) Les logiciels d’écran interactif comprennent en général des outils de traçage, règle, équerre, rapporteur, compas… Activinspire comporte ces outils. Si votre logiciel n’en est pas pourvu, vous pouvez utiliser des utilitaires comme instrumenpoche (https://instrumenpoche.sesamath.net/).

      La question de l’échelle est intéressante à envisager. L’image sur l’écran interactif n’est pas à la même taille que les éléments sur papier ou sur un écran d’ordinateur. Il peut être difficile de comprendre qu’un segment de droite de 5 cm fait 30 cm sur le tableau. Mais cela n’est pas spécifique aux écrans interactifs. Avec un tableau blanc traditionnel, l’enseignant ne traçait pas une figure géométrique à l’échelle 1 car sinon, elle n’aurait pas été visible des élèves depuis leur place…

    1. Bonjour C’est une vaste question.
      1) Les logiciels qui sont faits pour être utilisés avec une souris sont généralement utilisables sur un TBI, par exemple Google Earth, ArtRage et autres..
      2) Le logiciel livré avec votre TBI est en général adapté pour faire la tour de contrôle et être la mémoire de vos activités. Vérifiez sur le site du constructeur.
      3) Des logiciels du type de Microsoft OneNote peuvent être utilisés.

      Vous trouverez sur notre site de nombreux articles sur l’utilisation de ces différents logiciels.

      Vous pouvez préciser votre usage (enseignement, réunions…) et la marque de votre matériel pour nous permettre de vous donner d’autres précisions.

      Bien cordialement

  1. Enseignante en petite section, je souhaiterais avoir un tbi dans ma classe mais pour ce faire je dois monter un projet…Je ne sais pas trop par quel bout le prendre et n’ai pas en tête un projet spécifique.
    Auriez-vous des exemples de projets particuliers sur lesquels je pourrai m’appuyer pour motiver et argumenter ma demande ?
    Avec tous mes remerciements

    1. Bonjour

      Vous trouverez facilement dans un moteur de recherche des exemples d’équipement réussis en maternelle.
      Parmi les arguments que vous pouvez mettre en avant :
      Langage (c’est un outil qui permet de s’interroger, d’interroger, argumenter…).
      Analyse de documents graphiques (lecture d’image), d’albums de littérature jeunesse…
      Motricité fine (possibilité de faire des tracés graphiques de grandes dimensions qui seront ensuite reproduits sur papier en taille plus réduite)
      Création artistique associé avec un logiciel de peinture, c’est très motivant.
      Enrichissement des moments en commun (c’est l’outil idéal pour les rituels et les rassemblements).
      Liste, loin d’être exhaustive.

Présentation de produit

Témoignage d'utilisation