Point d’avancement du plan numérique du gouvernement

Après bientôt 5 mois de mise en application, la phase « pilote » du plan numérique pour l’école, initié par le gouvernement, s’apprête à passer un nouveau cap. Sélection d’une nouvelle vague d’établissements ayant répondus à l’appel à projets « Collèges numériques et innovation pédagogique », formation des enseignants et personnels de l’éducation, commandes de matériels, mise à disposition de banques de ressources numériques pédagogiques dédiées aux cycles 3 et 4, création d’un portail communautaire… Jusqu’à la prochaine rentrée de septembre 2016/2017, date du début du grand déploiement, les chantiers vont se succéder pour donner pleinement corps au concept d’ « école numérique« , lequel devrait concerner tout le territoire d’ici 2018.

plan_numerique

Le plan numérique : son contexte

Annoncé en septembre 2014 et lancé officiellement en mai 2015 par François Hollande, le grand plan numérique pour l’éducation avance, étape par étape. Il faut dire que le projet est de taille. Certes, l’idée d’ « école numérique » n’est pas nouvelle. Ainsi, depuis 20 ans, les gouvernements successifs ont multiplié les tentatives pour diminuer la fameuse fracture numérique. Mais au final, il y a eu peu de changements d’envergure. On a surtout observé des initiatives plus ou moins isolées, avec des établissements scolaires novateurs, devenus de véritables « vitrines » de la pédagogie numérique, mettant en avant des salles de classes équipées de tableaux interactifs, des collégiens expérimentant le « cartable numérique » sous forme d’ordinateur ou de tablette, et des professeurs résolument investis dans des pratiques pédagogiques innovantes.

Loin d’être une généralité, ces exemples, portés et financés par des collectivités territoriales volontaristes, ont fini par accroître les inégalités en matière d’apprentissage, car, a contrario, d’autres écoles, sur d’autres territoires, faisaient pâle figure, faute de moyens ou de politiques audacieuses. Or, désormais, enseigner se conçoit difficilement sans les nouvelles technologies, tellement omniprésentes dans notre quotidien. Elles ouvrent en effet d’innombrables possibilités, suscitent la curiosité des élèves, développe leur créativité, leur autonomie, stimule leur participation… à condition d’être bien utilisées.

Dans ce contexte, le plan numérique, avec son milliard d’euros de budget sur 3 ans, ambitionne d’harmoniser la situation en créant un cadre commun pour aider tous les établissements scolaires à se moderniser. Cela inclut la fourniture de tablettes pour tous les collégiens (en commençant par les 5ème), la mise à disposition de contenus numériques multimatières et multiniveaux de qualité, la formation obligatoire de tous les enseignants pour apprendre à utiliser le numérique dans les apprentissages (par le biais des tablettes, tbi, etc.), ou encore l’enseignement de la programmation dans le cadre des nouveaux programmes scolaires.

Près de 600 écoles pilotes

Depuis la rentrée de septembre 2015, la France compte 350 écoles et 220 collèges « préfigurateurs » du numérique.

Le choix de ces établissements volontaires ne s’est pas fait au hasard. Tous avaient déjà amorcé une entrée dans l' »école numérique », avec des locaux adaptés, ayant un bon débit Internet, et des classes équipées de matériels de visualisation collective interactifs (tbi, vpi).

Pour parfaire la situation, les professeurs ont été formés à la pédagogie numérique. Sur le terrain, ils ont tous reçu une tablette, comme leurs élèves, leur donnant accès à d’innombrables contenus numériques, venant compléter les manuels scolaires et dynamiser les apprentissages.

Les retours d’expérience, analysés rigoureusement, vont permettre de mieux préparer la phase opérationnelle du plan numérique (rentrée 2016). L’enjeu est multiple. D’une part, il consiste à redonner le goût d’apprendre aux élèves en s’appuyant sur des outils modernes, attrayants et incontournables. D’autre part, il vise à réduire les inégalités, à enrichir la culture numérique des élèves, à développer leur esprit critique face à Internet, Facebook, etc., tout en les préparant à ce que sera leur prochain environnement professionnel, forcément baigné de numérique.

Commenter ou poser une question à l'auteur de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>