Le combat des Titans américains concerne-t-il le domaine des écrans interactifs ?

google vs microsoft

Google et Microsoft sont des géants américains de l’informatique. Le premier est issu du domaine du contenu et le second du logiciel. Ils se retrouvent aujourd’hui au face-à-face sur de nombreux domaines au-delà de leurs terrains de départ.

Le championnat mondial

Google domine les moteurs de recherche, loin devant le challenger, Bing de Microsoft. C’est un peu logique dans la mesure où c’est l’activité première de Google.

Dans le domaine du matériel, Microsoft s’est fait le champion des ordinateurs tactiles, Google lui a développé des ordinateurs économiques fonctionnant autour des outils de Google et seulement des outils de Google.

Cette démarche peut sembler surprenante, mais c’est en fait la logique des smartphones et tablettes adaptée aux ordinateurs. Apple et Microsoft suivent d’ailleurs cette voie avec leurs « stores », mais tout en conservant les systèmes traditionnels d’installation.

Le championnat met donc désormais en scène deux combattants super lourds. Chacun a adopté une tactique un peu différente. Google est complètement assujetti au modèle cloud avec des applications en ligne. Microsoft pour sa part reste plus traditionnel en proposant une stratégie hybride s’appuyant aussi bien sur des logiciels que sur des applications en ligne.

C’est assez logique si on considère que Google est le créateur d’un système d’exploitation dédié à la mobilité et Microsoft aux ordinateurs, ce dernier ayant abandonné le domaine des smartphones où il n’a pas réussi à s’imposer.

google-vs-microsoft

Le ring

Nous avons choisi le ring des écrans interactifs, car ils remplacent désormais les tableaux interactifs. La musculation du marché des smartphones, tablettes et écrans tactiles permet aux éditeurs de logiciel de mieux prendre en compte les spécificités de l’interface tactile.

C’est donc sur ce ring désormais mature que se déroulera le combat.

Le combat en trois rounds

Le premier round opposera les titans dans la fonction « tableau interactif » avec Jamboard de Google et Microsoft Whiteboard. Cette fonction consiste à construire des représentations en commun. C’est donc l’application la plus proche du domaine des écrans interactifs. http://www.tableauxinteractifs.fr/logiciels-tni/logiciels-enseignement/microsoft-vs-google-applications-dannotation

Le second round mettra en scène les champions Keep de Google et OneNote de Microsoft. Ces applications montreront leurs muscles dans le domaine de la prise et la gestion de notes.

C’est un domaine en évolution dans tous les domaines, de l’enseignement au management. La vogue des assistants vocaux dope les performances de ces applications. http://www.tableauxinteractifs.fr/logiciels-tni/logiciels-enseignement/microsoft-vs-google-outils-notes

Le troisième et dernier round se passera dans les nuages avec l’opposition des fonctions de partage « cloud » de Google et Microsoft, à savoir Google drive et Microsoft OneDrive. L’extrême mobilité a en effet changé la donne et il n’est désormais plus question de rester ancré au sol. Les données sont désormais dématérialisées. Elles sont devenues accessibles en tout point du globe et sur tous les dispositifs. Il est donc logique que les deux champions aient développé des stratégies de conservation, sauvegarde et partage de données. http://www.tableauxinteractifs.fr/logiciels-tni/logiciels-enseignement/microsoft-vs-google-outils-partage

 

round

L’écran interactif est le dernier maillon des entreprises pour dynamiser les sessions de travail collaboratif, avec une touche d’interactivité. Cette plateforme ouvre de nouvelles perspectives en termes du travail à distance. Elle invite à la créativité, offre une rapidité de décision ainsi qu’une réduction de coûts. En plus, l’écran interactif s’adapte à d’autres systèmes de visioconférence comme MeetUp de Logitech.

logitech

La visioconférence sur écran interactif

L’écran interactif est une solution de collaboration professionnelle qui facilite la communication. Il se différencie des autres systèmes numériques par ses fonctionnalités interactives. En effet, les avantages sont nombreux : intervention à plusieurs en temps réel et depuis différents sites, mais aussi partage de documents avec sauvegarde automatique. Une fois la présentation terminée, le tout est envoyé de suite à chaque participant.


On peut même commencer une réunion à partir d’une page blanche. Ce n’est qu’au fur et à mesure que chaque intervenant développe ses idées.

Ainsi, il existe différents constructeurs d’écran interactif sur le marché dont, la marque Française Easypitch. D’ailleurs, cette dernière vient de lancer une gamme complète de dalles interactives appelée : Easypitch Pro qui fonctionne avec tous les systèmes d’exploitation les plus récents. Ces écrans intègrent déjà des suites logicielles adaptées au monde de l’entreprise, mais également compatibles avec d’autres programmes et systèmes de collaboration comme MeetUp.

Entreprise incontournable pour le grand public dans l’univers des périphériques dédiés à la bureautique ou aux gamers, Logitech vise aussi les professionnels et a récemment lancé MeetUp, une caméra de visioconférence très haute résolution, spécialement conçue pour les petites salles de réunion ou « huddle rooms ».

Se voir et s’entendre parfaitement en réunion

logitech2

La solution de visioconférence de Logitech dispose d’un grand angle de vue à 120°, mais elle a également la possibilité de gagner encore 25° vers la gauche et la droite. Son objectif à faible distorsion mis au point par les ingénieurs de Logitech, sa caméra 4K UltraHD avec trois préréglages, garantissent une expérience haut de gamme.

Avec une qualité audio étudiée pour les toutes petites salles et un format à faible encombrement sans entrelacs de câbles, cette nouvelle caméra de visioconférence est prête à l’emploi et se branche sur un port USB.

Le son intégré de MeetUp a été optimisé pour une utilisation dans des espaces de petite envergure : il est d’une qualité optimale grâce aux trois microphones à isolation phonique et au haut-parleur optimisé pour que chaque participant soit entendu aussi clairement qu’il ne soit vu. Lorsque la réunion a lieu dans une salle plus grande, où les participants se trouvent à plus de 2,5 m du microphone, Logitech propose le microphone d’extension complémentaire Logitech Expansion Mic for MeetUp (vendu séparément).

Technologie « plug & play »

La force de la Logitech MeetUp réside en sa simplicité d’utilisation. En effet, il n’y a pas de logiciel à installer pour bénéficier de cette technologie.

De plus, le dispositif est compatible avec toutes les applications de visioconférence et services de cloud, notamment Skype® for Business, les solutions collaboratives de Cisco et celles des partenaires du Programme de collaboration Logitech (dont BlueJeans, BroadSoft, Vidyo et Zoom).
La compatibilité de MeetUp avec Microsoft Cortana® est certifiée pour offrir des commandes vocales très précises avec Windows 10.

MeetUp est accompagnée d’une application dédiée, ConferenceCam Soft Remote, qui transforme un smartphone ou une tablette en télécommande. Elle donne accès à la totalité des boutons de commande existant sur la télécommande Logitech. Cette application pour Android et iOS est disponible en téléchargement sur les plateformes de Google et Apple.
Avec MeetUp, Logitech propose une solution séduisante pour les professionnels à la recherche d’une caméra de visioconférence spécialement conçue une petite salle de réunion avec un nombre limité de personnes (moins de 10). On pense ici aux startups, TPE ou PME.

Les professionnels pourront se procurer Logitech MeetUp auprès d’un réseau de distributeurs de produits de collaboration vidéo Logitech, dont Advanced France Composants, Bechtle, Computacentre, Econocom, Inmac, LAFI et SCC et sur Logitech.fr au prix conseillé de 1099 €.