Capsules et confinement

Les capsules vidéo au secours des confinés et de la classe inversée

La crise sanitaire liée au Coronavirus a renouvelé l’intérêt des enseignants pour la réalisation de cours en vidéo, ce qu’on appelle généralement des « capsules vidéo ».

capsule vidéo

Le principe est simple. Il consiste à se filmer faisant un cours, à réaliser des animations à partir de son logiciel d’écran interactif ou d’assembler des vidéos. En classe inversée, ces capsules sont visionnées par les élèves avant le cours. Pendant le confinement, elles sont tout simplement visualisées à la maison.

La classe inversée

Né il y a plusieurs siècles et notamment au tout début du XIXe siècle (cf. la méthode Jacotot) le principe de la classe inversée consiste à faire prendre connaissance par les élèves de la matière du cours avant les activités en classe, ce qui est à l’inverse de la méthode courante où le cours est réservé aux apprentissages et est suivi par des devoirs réalisés à la maison.

classe inversee
La classe inversée ne consiste pas à coller les sièges au plafond, mais à inverser l’ordre des opérations pédagogiques pour une meilleure efficacité du temps scolaire.

La démocratisation des outils pour réaliser simplement des vidéos a permis à de plus en plus d’enseignants de réaliser leurs propres capsules. Que vous souhaitiez explorer les avantages de la classe inversée ou tout simplement réaliser des vidéos pour vos élèves confinés, ce dossier, rédigé par l’équipe de tableauxinteracifs.fr,  est destiné à vous aider.

Différents types de vidéo

Avec un simple téléphone, l’enseignant peut se filmer donnant son cours. Cela ne demande pas de compétence particulière. Un support du type trépied ou autre est intéressant, car il permet de tenir le téléphone en bonne position.

Pour que le cours soit plus accessible aux élèves, l’enseignant veillera à poser des questions en laissant du temps pour la réponse. Il simulera l’interaction qu’il aurait pu avoir en salle de classe. L’écueil à éviter est de faire un cours linéaire, sans pause. Même si les élèves peuvent arrêter et revenir en arrière sur la vidéo, ce format serait assez pénible à suivre. Pensez donc à faire un film aéré et aussi varié que possible.

Pour donner de la variété, il est possible d’alterner avec des captures d’écran montrant le détail du cours. Des prises de vues réelles…

Montage

Pour assembler les différents types de vidéo, il est intéressant de s’initier aux logiciels de montage. Il en existe de très simples et gratuits, y compris sur téléphone portable. Cela vous permettra a minima de couper vos déplacements entre l’appareil photo ou la caméra et votre position d’enseignant. Cela vous permettra de couper les passages ratés sans être obligé de tout refaire et bien sûr, de combiner de façon optimale les différentes sources.

Notre dossier vous donnera des pistes pour vos futures réalisations.

https://www.tableauxinteractifs.fr/logiciels-tni/realiser-capsules-video-pedagogiques/montage-pour-aller-plus-loin-avec-capsules-video

L’écran interactif, un allier de choix

Pour réaliser ses vidéos de classe inversée, l’enseignant a de gros avantages à utiliser un écran interactif. En effet, cela lui permet de tracer, d’écrire en effectuant des gestes naturels et comparables à ceux qu’il ferait face à ses élèves. Bien sûr, en période de confinement, il a peu de chance d’avoir accès à ce matériel. Cependant, le logiciel de cet écran sera le support idéal pour réaliser les manipulations.

Il pourra bénéficier de sa galerie, de ses outils de tracés et de la possibilité de déplacer et modifier tous les éléments déjà tracés.

Il pourra réaliser un cadre, un scénario à l’intérieur de ce logiciel et même prévoir des liens vers des ressources externes qu’il pourra ainsi facilement faire intervenir dans son document.

Dans le domaine de la classe inversée, l’écran interactif est encore l’outil idéal pour l’exploitation de la séquence vidéo. Puisque les élèves l’auront déjà visionnée, il est inutile de la rediffuser en intégralité. Par contre, l’enseignant pourra préparer des images clefs de son film dans des pages du logiciel de l’écran interactif. Ces images serviront de support à la discussion, pour vérifier que les notions abordées dans la vidéo visionnée préalablement ont bien été comprises. L’enseignant pourra même aller plus loin, en fonction des réactions des élèves. C’est une exploitation très riche de la capsule vidéo.

Travailler pour l’avenir

Les capsules réalisées pendant le confinement pourront être réutilisées les années suivantes. C’est donc un travail qui a son utilité immédiate dans la situation actuelle, mais qui sera rentabilisé.

L’enseignant pourra en profiter pour s’orienter vers la classe inversée pour en tirer les bénéfices, mais a minima, il pourra les exploiter en classe. De cette façon, il pourra voir en temps réel les réactions des élèves, ce qui lui permettra d’améliorer ses futures productions en ménageant des temps de pause et de réflexion mieux ajustés.

Ouvrez le dossier

Dans le dossier que nous vous proposons, vous pourrez découvrir des astuces pour réaliser vos vidéos pédagogiques et des tutoriels pour découvrir les logiciels les plus utiles pour leur réalisation.
https://www.tableauxinteractifs.fr/logiciels-tni/realiser-capsules-video-pedagogiques

Sur le même sujets :

Commenter ou poser une question à l'auteur de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 6 = 4

Présentation de produit

Témoignage d'utilisation