Dites surfaces interactives !

TBI ou TNI

bueajnsDeux sigles se sont longtemps bagarrés pour désigner une surface d’affichage qui permettait d’interagir avec un ordinateur, TBI et TNI. J’avais proposé en son temps, le terme de TPI, Tableau Pédagogique Interactif, dans la mesure où, dans le domaine de l’école tout au moins, c’était le fait qu’il permettait d’accomplir des actions pédagogiques qui était le plus important.

Ce terme est parfois utilisé, mais il ne tient pas compte d’autres systèmes, couramment utilisés et généralement surnommés VPI et DMI. La projection pouvant s’effectuer sur un mur, le terme de tableau pouvait devenir étrange dans ce cas, d’autant plus que la surface de projection n’était plus dotée de fonctionnalités interactives[1].

Avec l’essor des solutions à base d’écrans tactiles, se pose plus expressément la question de savoir quel est le terme le plus approprié. Un écran peut-il être désigné comme tableau ? Notons que Stendhal parlant d’un des premiers tableaux noirs le décrivait comme une ardoise de six pieds sur quatre.[2]

Depuis quelques années, l’idée du mur devenant tactile est en chemin. Que ce mur soit transparent comme dans Minority Report [3] ou opaque comme à la classe immersive de Microsoft à Paris, ce qui compte, c’est la surface.

Cette surface doit être adaptée à la projection, ou elle-même créatrice de l’image. Elle doit réagir aux actions du doigt ou du stylet, voire, par la détection de mouvement, à distance (type Kinect).

À l’époque où les ordinateurs étaient des boîtes séparées des écrans, les jeunes enfants appelaient « ordinateur » l’écran, pensant que l’ordinateur était ce qu’ils voyaient et pas la boîte qui ronronnait quelque part sous le bureau. Même si certains constructeurs ont créé des écrans comportant des ordinateurs, de la même façon que des fabricants de TBI ont intégré des ordinateurs à certains de leurs modèles, je retiens de cela que ce qui compte, c’est la surface d’affichage, quel que soit le système mis en œuvre pour interagir avec lui.

Je propose donc le terme de SI pour Surface Interactive ou Surface d’Interaction et pour parler de la fonction et nom de la forme, je réactiverai aussi le terme de tableau interactif pour la classe. En effet, c’est le rôle du tableau que cet outil magnifie.

Vous trouverez sur ce site, tout ce qu’il faut savoir sur le Tableau Interactif, qu’il soit un TBI ou TNI, un DMI ou un VPI, voire un ETI (Écran tactile interactif).

Sigles des surfaces interactives

Il existe une variété de noms et sigles sous lesquels on connaît les tableaux blancs interactifs.

Les TBI véritables (avec écran de projection) :

TBI (Tableau Blanc Interactif)
TI (Tableau Interactif)
TNI (Tableau Numérique Interactif)
TN (Tableau Numérique)
IWB (Interactive WhiteBoard)
TBE (Tableau Blanc Électronique)
TPI
(Tableau Pédagogique Interactif)

 Les Vidéoprojecteurs Interactifs:

VPI pour VidéoProjecteur Interactif

VNI pour VidéoProjecteur Numérique Interactif

Les DMI (sans écran de projection) :

DMI (Dispositif Mobile Interactif)
TBI de poche
TBI mobile

ETI Ecran Tactile Interactif


[1]À noter que dans de nombreuses solutions il faut recourir à un stylet électronique et que dans ce cas l’interactivité se partage entre l’écran et le stylet à des degrés divers.

[2] In « la vie d’Henry Brulard » roman autobiographique de Stendhal.

[3] Minority Report est une nouvelle de Philip K. Dick rendue célèbre par l’adaptation cinématographique qu’en a faite Steven Spielberg (2002). Dans ce film, on voit Anderton, joué par Tom Cruise, manipuler des images sur un écran de verre au moyen d’une gestuelle adaptée.

Commenter ou poser une question à l'auteur de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>