Conseils pour rendre vos présentations attrayantes

Il fut un temps où pendant les présentations, il suffisait de se mettre derrière l’auditorium et de s’attendre à un public attentif et à son écoute. De nos jours, cette époque est révolue, que ce soit pour des entretiens d’embauche, des présentations clients ou commerciales ou tout simplement des réunions en interne.

frau hlt einen vortrag am flipchart vor einer gruppeNous vous partageons ci-dessous les idées clés, les outils et quelques conseils pour de meilleures et plus convaincantes présentations car l’on est conscient que les bonnes expositions résultent d’un savant mélange de techniques.

ORGANISATION DU DISCOURS ORAL

Tout d’abord, sachez structurer votre présentation telle une histoire. Des discours importants à l’instar de celui de Martin Luther King dans « I have a dream » ou celui de Steve Jobs en 2007 sur « iPhone keynote », suit ce même principe.
Ensuite, l’orateur effectuera l’énoncé du statu quo en comparant ce dernier avec sa vision novatrice étant comme le remède idéal pour les problématiques avancées. Il terminera enfin, par la description de la «nouvelle norme» à adopter par rapport à ses nouvelles idées, sans oublier de faire un appel clair à l’action.

CHOISIR LE BON SUPPORT QUI MARCHE POUR VOUS

Touching Wind Power At Center Of Energy Turn

On peut profiter des facilités de présentation que peuvent offrir les logiciels de présentation qui sont associés aux TBI  (soient par exemple Smart Notebook ou  bien Promethean ActiveInspire). La manipulation et l’annotation en direct de l’image projetée par un écran interactif apporte sur surcroît d »aisance pour le présentateur et  d’attention pour son public.

Power Point de la suite Office est le plus connu des outils de communication professionnels. Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, tout le monde l’utilise, souvent avec des résultats terribles, comme Edward Tufte a noté. Mais dans les mains de quelqu’un qui sait ce qu’il fait et ce qu’il veut, il est un outil de présentation puissant et polyvalent.

Keynote est la réponse d’Apple à PowerPoint. Il est le choix de l’amateur de design, avec de meilleures fonctionnalités, une facilité d’intégration des médias et un look soigné.

Autre alternative, Haiku Deck. Facile à utiliser, il dispose également de grandes ressources et les conseils de conception sont gratuits. En plus, l’on dispose d’une myriade de photos sous licence Creative Commons.
Quant à Prezi, il vise une approche différente. Il utilise un chemin de slides en zoomant, tournant, dézoomant, … Mais attention, il est conseillé de ne pas abuser de ses effets dynamiques.

La règle du 10:20:30

Si vous devez utiliser des diapositives, essayez la règle « 10:20:30 » qui signifie : 10 diapositives, 20 minutes et le texte en 30 points.
Il s’agit d’un bon point de départ pour ceux qui ne souhaitent pas s’aventurer sur un terrain miné.

PRÉSENTATION DÉNUDÉE

Comme le dit le gourou Garr Reynolds, allez-y nu ! Il entend par cette expression, moins de diapositives, sortir du podium et des outils maîtrisés puis agir et parler comme un humain.
Comme le dit Reynolds, « être plus Yoda et moins Darth Vador ».

APPRENDRE DES HUMORISTES

lachende frau zeigt mit dem finger nach vorneVoici trois leçons que vous pouvez apprendre des humoristes et qui peuvent très bien s’appliquer pour votre cas :

Impliquez votre public : Regarder les gens, leur poser des questions, cibler vos histoires sur eux.

Utilisez votre corps : Comprendre la puissance du langage du corps, en adaptant des mouvements au rythme et au ton du discours.

Timing et intonation : Si vous regardez un dessin animé, vous remarquerez que le ton de la voix des personnages s’accorde bien aux images affichées, afin de donner un maximum d’impact au public.
En outre, rappelez-vous de bien respirer, de parler lentement et de faire des pauses surtout lorsque vous êtes sur le point de souligner un point clé.

DISPOSITIFS RHÉTORIQUES

Si cela a fonctionné pour Cicéron, Churchill, Reagan, l’emploi de la rhétorique ne nuira également pas à vos présentations.

Anaphore (répétition) : Pensez à la force de « Nous nous battrons …» et le discours de Churchill et de Thatcher «Non Non non ». Pour mettre un point d’honneur sur un mot ou une expression clé, ne pas hésiter à le répéter.

Métaphore : Utilisez des métaphores, allégories et comparaisons de fournir des comparaisons sensorielles. Elles sont particulièrement utiles si vous essayez d’expliquer quelque chose de très technique.

La règle de trois : Veni, vidi, vici ; Liberté, égalité, fraternité. Les choses qui viennent par trois sont incontestablement satisfaisantes, et les gens ont tendance à s’en rappeler. Et vous, quelles seraient les trois choses que vous voulez que votre auditoire se souvienne pendant votre présentation?

Anadiplose : Utilisez le dernier mot ou encore une phrase pour commencer la prochaine. Par exemple, « La peur mène à la colère. La colère mène à la haine. La haine mène à la souffrance » – Yoda.

Anti-métabole : Répétez des mots ou des expressions dans les clauses successives, mais dans l’ordre inverse. Par exemple, « Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays. » – John F. Kennedy.

Les questions rhétoriques : Posez des questions rhétoriques à votre public et élaborez des petits sondages. Cette stratégie permet de donner une pause naturelle à votre présentation et implique le public dans celle-ci.

LA NEUROSCIENCE D’UNE BONNE PRÉSENTATION

fotolia_81882325

 

Une simple présentation appuyée de chiffres et de discours activent seulement deux parties du cerveau : le centre de la compréhension du langage (aire de Wernicke) et le centre de traitement du langage (l’aire de Broca).

Votre public pourrait donc comprendre ce que vous avancez, mais chacun aura sa propre visualisation des faits. C’est pourquoi, il est important d’employer un langage visuel via des images ou des vidéos pour stimuler le moteur cortex, visuel, auditif et olfactif de votre public.

Faites-vous une impression, en exploitant tous les sens afin que le message que vous véhiculez reste mémorable.

TROUVEZ DE BONNES IMAGES

Employez des images puissantes pour ajouter un peu de punch à votre présentation. Si vous ne voulez pas payer et que vous n’êtes pas auteurs de photos, essayez:

• Wikimedia Commons
• Flickr (filtre : « tous les creative commons» ou «l’utilisation commerciale autorisée»)
• Pixabay
• Google Images (allez à la «Recherche avancée» dans les paramètres de filtre)
• OpenPhoto

LE POUVOIR DES VIDÉOS

hand press play button sign to start or initiate projects as conUne vidéo pourrait être une valeur ajoutée à votre présentation. Elle peut injecter un peu d’humour inattendu dans votre présentation ou expliquer un processus particulièrement complexe.
Avant d’insérer la vidéo, assurez-vous que celle-ci ne dépasse pas les 30 secondes, ou vous pourriez perdre l’attention de votre auditoire.
Le visionnage d’une vidéo vous donne également le temps de prendre une gorgée d’eau, vérifier vos notes et se détendre pendant un moment.

UTILISATION GRAPHIQUE ET TABLEAUX

Si votre présentation nécessite à l’énoncé de plusieurs données, il serait plus judicieux d’afficher uniquement les plus saillantes à l’aide de tableaux ou de graphes. Vous pouvez partager le reste des données dans un document papier ou en ligne, avant ou après votre présentation.

Si vous pensez que les données sont trop compliquées pour un graphique ou un tableau, recourir à une infographie est aussi une solution. Cette dernière prête une structure narrative aux données et est facilement partageable en ligne. HubSpot dispose de 10 modèles infographiques gratuits, et il existe également beaucoup d’outils infographiques en ligne gratuit pour faire vos propres créations.

LE MODE D’EMPLOI, GROSSO MODO

fotolia_93374204En résumé, voici le récapitulatif des conseils à retenir pour une présentation plus dynamique :

• Passion : Soyez enthousiaste au sujet de votre idée. S’il s’agit d’un thème ennuyeux, trouvez un angle d’approche pour mieux l’appréhender.

• Vendre les profits ou les avantages, pas la technologie.

• Construire des diapositives simples et visuelles. Si vous utilisez du texte, le garder court et doux.

• Planifiez une préparation à l’avance et ne pas oublier de faire des répétitions avant le jour J.

• Amusez-vous ! Votre humour et votre optimisme devraient être utilisés dans le bon contexte.

• Pour terminer votre exposition, finissez par un bon récapitulant avec les trois points essentiels et enchaînez par l’appel à l’action.

LES 10 COMMANDEMENTS DE TED

Pour la réussite complète de votre présentation, voici les conseils judicieux de Ted :

o Tu n’aborderas pas des thèmes ordinaires.
o Tu rêveras un grand rêve, ou tu révéleras quelque chose d’inédit, ou tu partageras une idée qui pourrait changer le monde.
o Tu démontreras ta curiosité et ta passion.
o Tu raconteras une histoire.
o Tu commenteras librement les affirmations des autres participants pour le bien de la sacrée connexion. La controverse dynamise.
o Tu n’étaleras pas ton égo. Sois vulnérable. Tu parleras de tes échecs comme de tes victoires.
o Tu ne vendras pas sur scène et tu ne parleras pas de ton entreprise, produits ou organisation. Tu ne demanderas pas de fonds.
o Tu t’en souviendras tout au long du chemin: rire c’est bien.
o Tu ne liras pas ton discours.
o Tu ne voleras point le temps des intervenants qui suivent.

Commenter ou poser une question à l'auteur de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>