Tableauxinteractifs.fr vous souhaite année 2016 retournée !

En retournant les chiffres de la nouvelle année on découvre …

2016

L’idée du retournement de situation est intéressante en pédagogie, et c’est un moteur très efficace, elle peut être source de joie.

Je l’ai expérimenté moi-même avec ma fille qui est en CM1, je lui fait réviser ses listes de mots, je lui demande de me préparer une dictée (elle professeur, moi élève), elle prend 15 minutes pour préparer la dictée qui reprends un partie des mots de vocabulaire et quelques problèmes d’accord..Elle me la dicte, et la corrige, prend un grand plaisir à me coller un 3 sur 10..  A  10 ans elle s’est investie dans son rôle de maître d’école et elle a manifesté de la joie, la leçon est sue…

L’idée du retournement est assez simple, on investit l’élève de la responsabilité d’un enseignement ; comme d’aucun savent, c’est en enseignant qu’on apprend le mieux; et surtout c’est la valorisation de la compétence de l’élève qui lui permet de progresser.

D’ ailleurs là ou en Français on parle de classe inversée, en anglais on parle de ‘flipped classroom’, que l’on pourrait traduire par classe retournée (to flip over dignifiant « retourner »).

Si vous voulez allez plus loin, une video renversante..

Nous vous proposons de regarder une video de Marcel LEBRUN, de l’Université catholique de Louvain ; il y explique que le principe de l’hybridation (lecture at home, homework in class), que l’on désigne également comme la classe inversée.

Dans cette video Mr LEBRUN, non sans humour, reprends la plainte sempiternelle des aînés devant l’attitude aux nouvelles générations, et vous expliquera ce que désigne la génération C.

Les références de Mr LEBRUN sont multiples, de Socrate en passant le CEFRIO, les référents américains… Il n’est pas du genre à couper les cheveux en 4, et son message est tonique et vivifiant.

Pour en revenir au sujet de ce site.. et le TBI dans tout cela ?

Comme le souligne Marcel LEBRUN, la nouveauté, elle vient d’abord du public,  que l’on parle de génération Z, de génération C, génération Millénium, ou « petite poucette »…. une chose est certaine :

La nouvelle génération d’élèves est « native » du numérique, c’est Michel Serres qui l’exprime le mieux :

« Petite Poucette est née au début des années 1980. Elle a une trentaine d’années aujourd’hui. Les gens comme moi, nés d’avant l’ordinateur, nous travaillons AVEC lui. Nous sommes en dehors de l’ordinateur. Petite Poucette, elle, vit DANS l’ordinateur. Pour elle, l’ordinateur n’est pas un outil, mais fait partie de ses conditions de vie. Elle est sur Facebook, les réseaux sociaux, son téléphone est branché avec elle… »

 

Le TBI est un outil qui facilite ces moments d’interaction; et il permet de montrer des ressources multimedia et des contenus en ligne, il aide ainsi à maintenir l’attention des nouvelles générations d’ élèves.

Autre actualité à consulter : www.tableauxinteractifs.fr/2014/12/enseigner-avec-des-videoprojecteurs-interactifs

Commenter ou poser une question à l'auteur de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>