PROJET DE CLASSE NUMERIQUE AU NIGERIA

Chancelier Covenant UniversityLa Covenant University lance un projet ambitieux de classe numérique (« Smart Classroom »)

Docteur David Oyepedo, Chancelier de la fameuse Université Covenant University au Nigeria,   se lance dans un projet ambitieux de Classe numérique par les nouvelles technologies de l’éducation (TICE) afin dit-il « de développer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage ».

Monsieur David Oyedepo affirme que l’intégration des classe numeriques (Smart Classroom dans le texte) au sein de l’enseignement supérieur permet non seulement de favoriser l’apprentissage digital mais également d’aboutir à un enseignement et un apprentissage de haut niveau.

A la présentation officielle du projet Classe numérique, il a déclaré : « En associant la technologie de l’information et de la communication avec les classe numérique, désormais tout ce qui se déroule durant un cours peut être enregistré, sauvegardé et utilisé pendant de nombreuses années.  Les élèves peuvent sauvegarder autant de vidéos de cours dans le système informatique et les revoir ultérieurement autant de fois qu’il le faudra.» Fasciné par l’avancée technologique apportée par  Classe numerique, Oyedepo incite davantage les étudiants à profiter des avantages technologiques qu’elle apporte et d’être en avance sur les dernières technologies.

Equipement des classes numériques

La notion de classe numérique (« Smart Classroom ») est assez nouvelle, née au Etats-Unis, ce type de formation intègre toutes les technologies de pointe des TICE. Pour Monsieur Oyedepo, la classe numerique dans son université sera constitué d’un accès internet haut débit, une connexion WiFi, un tableau interactif, projection multimédia, des ordinateurs, deux  caméras, des capteurs infrarouges qui permettent entre autres d’accéder à la visioconférence et de livrer une formation à distance.

Lors de la démonstration du projet Classe numérique  à l’université Covenant, le docteur Emmanuel Ekuwem, directeur du groupe Telecom définitce concept comme étant un lieu d’apprentissage qui stimule les émotions, éveille la curiosité et incite à élargir ses connaissances. D’après lui, la Classe numérique offre une interactivité avancée et complète, de manière à ce que toutes les notes de  l’enseignant soient numérisées est reproduites sur le tableau blanc interactif ainsi que sur les ordinateurs des élèves à partir d’une connexion internet.

Les informations du cours sont sauvegardées dans le centre du serveur, et même celles des ordinateurs fixes et portables qui y sont reliés. Ce système de sauvegarde permettra ainsi aux étudiants, n’ayant pas tout saisi pendant le cours, de revoir les séquences enregistrées avant les examens. «  Avec un système de visualisation, une page dans un livre sélectionné par l’enseignant peut être vue par toute la classe à partir du tableau interactif, et la page affichée peut être par la suite, modifiée, découpée, tournée, marquée, selon les besoins de l’enseignant», a déclaré Monsieur Ekuwem.

Ce système adopte la grande tendance de l’open source puisque la conférence sera filmé par les caméras et accessible en temps réel sur le site de l’Université. N’importe quelle personne pourra assister au cours grâce à son mot de passe et un identifiant qui lui seront fournis, à la manière d’un MOOC  (Massive Online Open Courses). Reste à voir la question de la gratuité (un MOOC étant pas définition gratuit).

Ce projet novateur pour le Nigeria devra s’élargir aux écoles primaires et secondaires s’enthousiasme Monsieur Ekuwem, conscient de l’enjeu du développement numérique pour l’apprentissage et le développement du pays. Il recommande cette pédagogie aussi aux entreprises et instituts ayant pour finalité la recherche et la formation du personnel.

 

Article tiré du site AllAfrica le 10 juillet 2014

Commenter ou poser une question à l'auteur de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>